3 nov > 5 nov

L'Heure où nous ne savions rien l'un de l'autre

(remix)

Peter Handke / Mladen Materic / Théâtre Tattoo / Théâtre National de République serbe de Banja Luka

x réservez
Théâtre

Partant du texte de Peter Handke, Mladen Materic convoque son histoire, fait défiler les guerres et changer les mœurs, déroulant le temps autour d'une place, qu'il ancre en République serbe de Bosnie. Avec vingt comédiens du théâtre de Banja Luka. 

Coproduction / Production déléguée / Première en France

d’après Peter Handke
un spectacle de Mladen Materic, Théâtre Tattoo, Théâtre national de Banja Luka
remixé par les acteurs et les collaborateurs du Théâtre national de République serbe de Banja Luka, Théâtre Tattoo et Mladen Materic
avec Miljka Brdjanin, Vladimir Dordevic, Snjezana Stikic, Bosko Durdevic, Anja Ilic, Aleksandar Stojkovic, Natasa Ivancevic, Boris Savija, Vedrana Mackovic Zubovic, Zlatan Vidovic, Ljubisa Savanovic, Sladjana Zrnic, Natasa Peric, Marina Pijetlovic, Ivan Perkovic, Rok Radisa, Slobodan Perisic, Zeljko Stjepanovic, Andrija Purkovic
scénographie Dragana Purkovic Macan, Mladen Materic
dramaturgie Slavko Milanovic
lumières Bruno Goubert
costumes Jelena Pejovic
production Théâtre national de République serbe de Banja Luka
production déléguée Théâtre Tattoo & 
théâtre Garonne - scène européenne, Toulouse
coproduction La Villette - Paris, Théâtre-Sénart Scène Nationale
avec le soutien de L’Institut Français et de la Ville de Toulouse
Théâtre Tattoo est soutenu par la DRAC OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée, la Région OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée, la Ville de Toulouse et le Conseil Départemental de la Haute-Garonne.
créé au Théâtre national de République Serbe de Banja Luka (République serbe de Bosnie), octobre 2015
première française au théâtre Garonne le 3 novembre 2016.

3 Novembre > 5 Novembre
au théâtre Garonne
Durée : 1h35
Jeudi 3 Novembre 2016 / 20:00
Vendredi 4 Novembre 2016 / 20:30
Samedi 5 Novembre 2016 / 20:30
de 9 à 24€

"Mon arrière-grand-père est né dans l’empire ottoman, mon grand-père est né dans l’empire austro-hongrois, mon père est né au royaume serbe slovène et moi je suis né en Yougoslavie, tous ces gens-là ont vécu au même endroit, dans la même ville qui se trouve aujourd’hui en République serbe. Ce sont les empires, les guerres, les changements de pouvoir qui sont passés sur cette ville, ce ne sont pas les gens qui ont bougé." Mladen Materic

Dans L'heure où nous ne savions rien l'un de l'autre, Peter Handke fait d'un lieu des plus banal, une place, le terrain d'observation de l'espèce humaine. S'y croisent une future femme d'affaire, un jardinier, des « indéfinissables » ou encore un groupe d'excursionnistes du troisième âge. Comme Ivo Andric l'avait fait avec son Pont sur la Drina, Mladen Materic déroule le temps autour de cette place, qu'il ancre en République serbe de Bosnie ; convoque son histoire personnelle, fait défiler les guerres et changer les mœurs. Avec poésie, cet échantillon d'humanité mêle ses trajectoires à la lumière des remous de l'Histoire européenne. Sur le plateau, vingt comédiens du théâtre de Banja Luka, se font archétypes et racontent ce monde par le simple mouvement des corps. Le Théâtre Tattoo compose ainsi une pièce sensible et vivante où chacun peut tout à la fois lire son histoire, grande ou petite, et imaginer celle des autres.

(EN)

In L’heure où nous ne savions rien de l’autre (The Hour We Knew Nothing Of Each Other), Peter Handke turns one of the most commonplace locations, a square, into an observation post of the human species. We see a future businesswoman, a gardener, “undefinables” or even a group of retired tourists. Mladen Materic unspools time around this square, anchored in the Serbian Republic of Bosnia in the same way that Ivo Andric had done it in The Bridge on the Drina: he uses his personal background, cycles through wars and changes cultural mores. This sample of humanity poetically intertwines their path in light of the turmoil of European History. On stage, twenty actors from the Banja Luka theatre turn into archetypes and narrate this world through the simple movement of their body. The Tattoo Theatre thus creates a sensitive and lively show in which everyone can both read their own history, great or small, and imagine that of others.

Plus d'infos

mer 16.11 > Rencontre avec Mladen Materic pour les étudiants de master et de licence 1 du département art&com (Université Toulouse Jean Jaurès), au 56 rue du Taur, 3ème étage, salle Diderot à 16h.

Biographie

Depuis sa création à Sarajevo au début des années 80, le Théâtre Tattoo œuvre à l'élaboration d'un nouveau langage théâtral. Consciente que l’essentiel des relations humaines se situe au-delà de l’univers des mots et de leurs significations, la compagnie impose l’action comme élément fondamental de ses recherches. Forte d’une renommée internationale, la compagnie s’installe à Toulouse, au Théâtre Garonne, en 1992. Ces spectacles ont été présentés en France et à l’étranger, dans de nombreux théâtres et festivals internationaux. Mladen Materic réalise les scénographies de toutes ses créations et conçoit également des installations présentées lors d’expositions d’art contemporain.


1986 Tattoo Théâtre (Fringe First Award)

1989 Moonplay

1993 Le jour de fête (création à Garonne)

1995 Le ciel est loin la terre aussi (création à Garonne)

1997 Le petit spectacle d’hiver (création à Garonne)

1999 L’Odyssée (création à Garonne)

2002 Evénements (créé à l’Académie Théâtrale de Limoges)

2001 La Cuisine de Mladen Materic et Peter Handke (création à Garonne)
2004 Séquence 3 (création au Théâtre National de Toulouse)

2007 Nouvelle Byzance (création à Garonne)
2010 Le Grand Inquisiteur d’après Les Frères Karamazov de Dostoïevski (création à Garonne)

2013 Un autre nom pour ça (création à Garonne)
2014 pour Vera Ek (création à Garonne)

Tournée

8 et 9 novembre au Théâtre Sénart avec La Villette - Paris