19 jan > 20 jan

Même

Pierre Rigal / MicroRéalité

x réservez
Théâtre / Danse / Musique

Même, la pièce qui voit chaque élément se reproduire au moins une fois. Les acteurs, chanteurs, danseurs, musiciens s'amusent à créer des boucles répétitives et expérimentales comme des sortes de névroses ubuesques. 

spectacle présenté avec le TNT - Théâtre national de Toulouse

à partir de 12 ans

musique originale MicroRéalité
mise en scène Pierre Rigal
avec Pierre Cartonnet, Mélanie Chartreux, Malik Djoudi, Gwenaël Drapeau, Julien Lepreux, Pierre Rigal, Denis Robert, Juliette Roudet, Crystal Shepherd-Cross
collaboration artistique Roy Genty
collaboration écriture des textes Serge Kribus
lumières Frédéric Stoll
sonorisation George Dyson
production compagnie Dernière Minute
coproduction Maison de la Culture de Bourges, Festival Montpellier Danse, Opéra Théâtre de Saint- Etienne, l‘Onde, Théâtre Centre d’Art de Vélizy-Villacoublay, Le Manège de Reims scène nationale, Tandem scène nationale Douai-Arras
soutien à la résidence de création l’Agora, cité internationale de la danse - Montpellier, la Nouvelle Digue - Toulouse et le théâtre Garonne - scène européenne, Toulouse
Pierre Rigal est artiste associé à la Maison de la Culture de Bourges, Scène Nationale
La compagnie Dernière Minute est subventionnée au titre de l’aide au conventionnement par le Ministère de la Culture et de la Communication / Préfecture de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et la Ville de Toulouse.
La compagnie Dernière Minute reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour l’ensemble de ses projets

crée en juillet 2016, au Festival Montpellier Danse.

19 Janvier > 20 Janvier
au TNT – Théâtre national de Toulouse
Durée : 1h20
Jeudi 19 Janvier 2017 / 19:30
Vendredi 20 Janvier 2017 / 20:30
de 12 à 27€

Qu’est-ce qui se passe quand on essaie de répéter quelque chose ? Qu’est-ce qui émerge quand on joue avec les troubles du dédoublement ? Dans Même, Pierre Rigal tourne la question dans tous les sens. Utilisant le principe technique de la boucle, le chorégraphe compose et recompose à l’infini une pièce qui fait l’expérience de la répétition et de l’impossibilité de la reproduction exacte. Car voilà, à force de boucles, les interprètes s’emmêlent les fils de sorte qu’on ne sait plus qui du musicien, de l’acteur ou du danseur. Les identités sont brouillées, les individus sont troublés mais continuent, inlassablement. Si Pierre Rigal s’intéresse ici à Œdipe comme figure du double, c'est toujours avec agilité et humour, dans un jeu au croisement des disciplines. Dans cette pièce de groupe où la musique tient une fois de plus un rôle capital, le chorégraphe provoque de savoureuses situations physiques, fruit d’un long processus expérimental.

(EN)

What happens when you try to repeat the same thing? What comes forth when you play with duplication issues? In Même (Same), Pierre Rigal explores all the facets of this question. Using the technical principle of the loop, the choreographer infinitely composes and recomposes a show which experiences repetition and the impossibility of exact replication. For as the loops loop themselves, the performers get confused and suddenly it is unclear who is the musician, the actor or the dancer. Identities are blurred, individuals are confused, but they ceaseless carry on. And if Pierre Rigal is here focusing on Oedipus as the figure of the double, he always uses agility and humour in a game that brings different fields together. In this group piece where music is once more a key element, the choreographer creates delicious physical situations which are the fruit of a long experimental process.

Plus d'infos

mar 15.11 à 12h > Vidéo conférence de Pierre Rigal (Université Paul Sabatier, service culture)

mar 31.01 à 14h > Rencontre avec Pierre Rigal pour les élèves 4ème du collège des Chalets dans le cadre du Parcours Laïque et Citoyen du Conseil Départemental

Biographie

Né en 1973 à Moissac et athlète de haut niveau, Pierre Rigal a obtenu un maîtrise d’économie mathématique à l’Université des sciences sociales de Toulouse puis un DEA de cinéma de l’Ecole Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse. Pendant sa formation de danseur, il croise le chemin de chorégraphes tels que Heddy Maalem, Bernardo Montet, Wim Vandekeybus, Nacera Belaza, Philippe Decouflé et de metteurs en scène tels que Mladen Materic ou Guy Alloucherie. En novembre 2003, Pierre Rigal fonde la compagnie dernière minute, conçoit et interprète sa première pièce, le solo Erection, co-mise en scène par Aurélien Bory au Théâtre national de Toulouse. En février 2008, suite à une commande du Gate Theatre London, il crée et interprète un nouveau solo : Press. Lors du Festival d’Avignon 2010, il présente Micro dont la création finale a été accueillie en janvier 2011 au Théâtre Vidy-Lausanne. En juillet 2013 il crée pour le Festival d’Avignon Bataille, une pièce pour Hassan Razak et Pierre Cartonnet dans le cadre de sujets à vif. La saison passée, il a créé deux pièces : Paradis lapsus, sa première pièce pour le jeune public en novembre 2014 au Théâtre National de Chaillot, puis en février 2015, Salut pour seize danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris. En Novembre 2015, il présente à la Maison de la Culture de Bourges en tant qu’artiste associé, un nouveau solo intitulé Mobile. Il prépare également même, une comédie musicale expérimentale qui a été créée au Festival Montpellier Danse en juin 2016.

Il a présenté au théâtre Garonne : Standards en 2013, Bataille en 2014 et Mobile en 2016

Partenaires