29 sep > 4 oct

Amore

Spiro Scimone / cie Scimone-Sframeli

x réservez
Théâtre

Nouvel opus des siciliens de Messine : Amore parle d'amour aux portes du cimetière : un vieil homme et sa femme, un couple de pompiers. L’écriture de Scimone est une terre bienfaisante, d'une poésie extravagante.

Coproduction

en italien surtitré

texte Spiro Scimone
avec Francesco Sframeli, Spiro Scimone, Gianluca Cesale, Giulia
régie Francesco Sframeli
décors Lino Fiorito
création lumière Béatrice Ficalbi
assistant à la mise en scène Roberto Bonaventura
directeur technique Santo Pinizzotto
administration Giovanni Scimone
construction décor Nino Zuccaro
traduction Jean-Paul Manganaro
production compagnia scimone sframeli
en collaboration avec théâtre Garonne - scène européenne Toulouse

29 Septembre > 4 Octobre
théâtre Garonne
Durée : 50'
Vendredi 29 Septembre 2017 / 19:30
Samedi 30 Septembre 2017 / 19:30
Mardi 3 Octobre 2017 / 19:30
Mercredi 4 Octobre 2017 / 19:30
TARIFS DE 10 à 22 € / 6 € le second spectacle

+ ITALIA !

27 Septembre > 7 Octobre

Une escapade italienne qui vous convie à découvrir la richesse de la scène transalpine.
Tarif spécial ITALIA ! 6€ le second spectacle (pour une soirée).

Le lieu est extrême : une tombe. Les personnages, « tous des petits Vieux », est-il précisé en exergue. Un vieil homme et sa femme : la vitalité (in)congrue de cette dernière essaie de redonner souffle aux quelques restes sentimentaux de leur folle vie d’autrefois que le temps a transformé en une régression dans un infantilisme exacerbé. Puis un couple d’hommes, un pompier et son commandant, l’un et l’autre se reprochant les incompréhensions dans lesquelles ils ont vécu. Dire ça pour dire l’amour, l’amour qui passe obligatoirement par la description de situations sexuelles sous-entendues : rien n’est clair mais tout est dit dans l’épaisse combinaison des mots et des répliques inlassablement répétées et redites, martelées comme les reprises d’une litanie angoissante. Rien n’est dit mais tout est clair : des mots en sourdine, rien que des métaphores, afin de ne pas dire vraiment le peu qu’il y aurait à dire, ce tout à ne pas dire semblable à la racine même du lieu culturel de Spiro Scimone. Un temps défunt et un espace de fin de partie : le monde est ici réduit à son minimum où l’obvie triomphe, rivé au clou de la truculence réitérée, telle une kyrielle à la fois poétique et viscéralement comique. Cela s’inscrit droit dans la lignée d’une ancienne manière comique en Sicile, le comique des pauvres qui traverse toute l’aire méditerranéenne, le comique de Giufà, mêlant fourberie, sottise et sagesse. Une logique de l’absurde qui résonne aujourd’hui comme un état de tous les lieux.
Jean-Paul Manganaro, essayiste, traducteur de l'œuvre de Spiro Scimone

Biographie

Formé par Carlo Cecchi, digne héritié de Dario Fo et Samuel Beckett, le Sicilien Spiro Scimone fonde avec Francesco Sframeli en 1990 la compagnie qui porte leurs noms et écrit pour leur duo des pièces qui sont aujourd’hui traduites dans plusieurs langues. Précieux pour la vitalité d’une dramaturgie d’auteur, leur répertoire a été programmé à Garonne dans son intégralité.

Partenaires