6 fév > 7 fév

La Loi du marcheur

Serge Daney / Nicolas Bouchaud / Eric Didry

x réservez
Théâtre

"La Loi du marcheur est une confidence formidable. Nicolas Bouchaud se situe à la frontière entre le je et le jeu. Il donne à chacun le sentiment d'être non pas un spectateur, mais un interlocuteur dans l'oreille de qui tombe une pensée sans cesse en mouvement. Cela donne à la soirée une tonalité particulière, enthousiasmante et touchante. Peu importe que l'on connaisse ou non Serge Daney, ou que l'on soit cinéphile ou pas."
Brigitte Salino - Le Monde

un projet de et avec Nicolas Bouchaud
mise en scène Éric Didry d’après Serge Daney, Itinéraire d’un ciné-fils, un film de Pierre-André Boutang et Dominique Rabourdin, entretiens réalisés par Régis Debray
adaptation Véronique Timsit, Nicolas Bouchaud, Éric Didry
collaboration artistique Véronique Timsit scénographie Élise Capdenat lumière Philippe Berthomé
son Manuel Coursin régie générale Ronan Cahoreau-Gallier
vidéo Romain Tanguy, Quentin Vigier
production Nicolas Roux
​production déléguée Le Quai Centre dramatique national Angers Pays de la Loire
coproduction TNT, Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées ; Compagnie Italienne avec Orchestre ; Festival d’Automne à Paris, Théâtre du Rond-Point

6 Février > 7 Février
théâtre Garonne
Durée : 1h50
Mardi 6 Février 2018 / 20:00
Mercredi 7 Février 2018 / 20:00
de 10 à 25 € / 10 € le spectacle supplémentaire

+ Trilogie Daney, Celan, Bernhard

6 Février > 17 Février

Cette saison, Nicolas Bouchaud et son comparse Eric Didry proposent trois rencontres autour de trois auteurs : Daney, Celan et Bernhard. 

Sur le plateau, un écran blanc et la présence de Rio Bravo d’Howard Hawks pour retrouver le film comme la « promesse d’un monde ». Puis un acteur se glisse dans la peau d’un critique de cinéma pour jouer et établir un dialogue avec lui. Reprenant l’entretien filmé de Serge Daney, Itinéraire d’un ciné-fils, Nicolas Bouchaud recompose le lien secret, né de l’enfance aux côtés d’une grand-mère, qui les unit au cinéma. À travers la parole du personnage-Daney, il joue à être un spectateur, un « veilleur au milieu de la foule ».