Nós, tupi or not tupi ?

Fabrice Ramalingom

avec La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie
29mar>30mar
billet
jeudi 29 mars 2018 / 20:00
vendredi 30 mars 2018 / 20:00

Où Fabrice Ramalingom raconte comment il a découvert avec trois hip-hopeurs brésiliens une forme de danse et un continent.

Les langues tupi constituent une famille de langues amérindiennes d'environ 70 langues parlées par différents peuples natifs du Brésil, les Tupis et les Guaranis, dans la forêt amazonienne, et au Paraguay. Le tupi (ou tupi-guarani) a légué des milliers de mots au lexique du portugais et quelques dizaines au français, principalement des noms d’animaux et de plantes : ara, cajou, jaguar, maraca, pétunia, piranha, sagouin, tamandua, tapir, tatou, toucan, etc.).

Nos est une émulsion d’éléments hétérogènes qui dansent rarement ensemble : la danse contemporaine et le hip-hop. D’un côté, Fabrice Ramalingom, compagnon de route de Dominique  Bagouet, aujourd’hui installé avec sa compagnie R.A.M.a à Montpellier. De l’autre, trois danseurs brésiliens interprètes de Bruno Beltrão, une étoile filante qui réinvente le hip-hop à Rio de Janeiro dans les années 2000. Au genre parfois enfermé dans des postures hyper-viriles, Beltrão apporta un esprit de fraternité, des sentiments et une fragilité libératoires. Lors de voyages au Brésil (où il travaille notamment avec l’école de Lia Rodrigues), Ramalingom retrouve les danseurs et découvre qu’il partage avec eux des affinités, des influences. Nos, tupi or not tupi se veut un saut dans l’inconnu. Chacun franchit le fossé qui le sépare de l’autre, se déplace pour inventer un espace où se déploie, au-delà de la virtuosité dont ils sont capables, la personnalité de chacun. 

conception et chorégraphie Fabrice Ramalingom
fabrication et interprétation Renann Fontoura, Eduardo Hermanson, Tito Lacerda
assistant à la chorégraphie et dramaturge Matthieu Doze
lumière Maryse Gautier
musique François Richomme
scénographie et costumes Thierry Grapotte
image Jeanne Dosse
montage et images additionnelles David Olivari
régie Bastien Pétillard
production et diffusion  Luc Paquier
administration Anne Guiraud
coordination du projet et traduction Astrid Takche de Toledo

production R.A.M.a
coproduction Festival Montpellier Danse 2017, Gessnerallee Zürich, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine, ICI-Centre chorégraphique national Montpellier - Occitanie / Pyrénées Méditerranée / Direction Christian Rizzo, Théâtre Paul Eluard de Bezons, CDCN Uzès Danse, Châteauvallon scène nationale
avec le soutien de la Ménagerie de Verre dans le cadre du StudioLab, du Centre Chorégraphique de Rio, du CAM - Centro de Artes da Maré - Lia Rodrigues Companhia de Danças, du Consulat Général de France à Rio de Janeiro, de l’Institut Français, de l’ADAMI et du FONDOC - Fonds de soutien à la création contemporaine en Occitanie.

R.A.M.a est subventionnée par la Drac Occitanie - Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée au titre de l'aide aux compagnies conventionnées et par la Ville de Montpellier.
R.A.M.a est aussi soutenue par Réseau en Scène Languedoc-Roussillon dans le cadre de l’aide à la mobilité des compagnies chorégraphiques.

Formé au CNDC d’Angers, Fabrice Ramalingom accompagne le travail de Dominique Bagouet de 1988 à 1993 et est membre fondateur des Carnets Bagouet qui transmet ses œuvres. Il fonde parallèlement la compagnie La Camionetta avec Hélène Cathala avec laquelle il chorégraphie plus d’une dizaine de pièces. Il fonde sa propre compagnie R.A.M.a en 2006, mû par un désir d’émancipation et d’ouverture aux autres langages.

TARIFS : DE 8 à 22 €
Nous suivre sur instagram