Congo

Eric Vuillard / Faustin Linyekula

République Démocratique du Congo
Danse
24jan>25jan
[présenté avec La Place de la danse – festival ICI&LÀ]
billet
vendredi 24 janvier 2020 / 20:30 / 1h50
samedi 25 janvier 2020 / 20:30 / 1h50

"Le monde entier est devenu une ressource." – Congo, Eric Vuillard

Invité par Tiago Rodrigues au Théâtre National à Lisbonne, Faustin Linyekula propose le texte Congo d’Eric Vuillard. Le chorégraphe-danseur, raconteur d'histoires, vit à Kisangani (République Démocratique du Congo) et se consacre depuis 2001 à l’histoire de son pays. Congo démarre par « la plus grande chasse au trésor de tous les temps », la conférence de Berlin en 1884, qui vit la partition du continent africain par les empires coloniaux : « on n’avait jamais vu tant d’Etats se mettre d’accord sur une mauvaise action ». L’heure est à l’exploration euphorique. Avec Stanley qui a traversé le pays, le roi Léopold d’une trop petite Belgique conquiert un territoire grand comme quatre-vingt fois le sien, « avec une avidité plus grande que le fleuve lui-même ». La colonie personnelle est une société anonyme « déguisée en œuvre de bienfaisance avec la complicité de missionnaires, de scientifiques, de géographes en habit ». Place au grand saccage. Le « pharaon de caoutchouc » exige son tribut, les massacres, les paniers de mains coupées. Place à l’épouvante. Le Congo devient Congo belge, Zaïre, République Démocratique du Congo. Mais « le Congo, ça n’existe pas. Il n’y a qu’un fleuve et la grande forêt ». Demeure la tristesse « qui vous fait remonter tous les fleuves et vous perdre tout au fond de vous-même et pleurer. »

direction artistique Faustin Linyekula
texte Eric Vuillard avec Daddy Moanda Kamono, Faustin Linyekula, Pasco Losanganya
bande sonore Franck Moka, Faustin Linyekula
régie lumière Koceila Aouabed
production Studios Kabako – Virginie Dupray
coproduction Théâtre de la Ville / Festival d’Automne, Paris, Ruhrtriennale, Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles, HAU Hebbel am Ufer, Berlin, Théâtre Vidy-Lausanne, Le Manège, Scène nationale de Reims, Holland festival - Amsterdam
avec le soutien du Centre Dramatique National de Normandie-Rouen (accueil studio) et du Centre National de la Danse – Pantin (prêt studios) et du KVS Bruxelles

  • Tarifs de 10 à 25€

Faustin Linyekula cofonde la première compagnie de danse contemporaine au Kenya en 1997. En 2001, il crée Les Studios Kabako, lieu de recherche et de création. Il est l’auteur d’une quinzaine de pièces présentées dans le monde entier. Il a collaboré avec la Comédie Française, le Ballet de Lorraine, le MOMA à New York, le MUCEM à Marseille, le Métropolitan Museum. A Kisangani, les Studios Kabako accompagnent de jeunes artistes congolais, travaillent à l’implantation d’un centre de traitement d’eau et d’un centre culturel de quartier. Faustin a été l’interprète de Sans titre de Raimund Hoghe (théâtre Garonne, 2011).

  • En écoute, Vous m'en direz des nouvelles, Jean-François Cadet invite Faustin Linyekula : ici