La cobla patafísica

CaboSanRoque

Espagne
Installation
16sep>11oct
[galeries souterraines du théâtre]

Mercredi de 18h à 20h / Jeudi et vendredi de 12h à 14h et de 18h à 20h / Sam et dim de 12h à 20h

Le duo CaboSanRoque nous avait transportés dans l'imaginaire halluciné du poète catalan Jacint Verdaguer. Ils reviennent avec une nouvelle installation inspirée par leur première visite des galeries du théâtre une cobla patafísica (cobla : ensemble musical qui interprète la sardane), sound system de onze instruments.

« La cobla patafísica est essaim de statues sonores, une collection de sons, un Wunderkammer de bruits jamais entendus, le cabinet d’un collectionneur qui vient nous parler de civilisations disparues ou imaginaires, et, comme l’eau, nous aider à appréhender le vide entre les voûtes du souterrain et le sol du théâtre Garonne.
À l’occasion de l’exposition rétrospective de CaboSanRoque, Víctor Nubla* a publié la Relation des objets trouvés dans la soute du vaisseau spatial CaboSanRoque, de l’Institut cosmologique d’histoire de la technologie quand il fut retrouvé dans le quadrant humide de la galaxie, après un voyage qui avait pour but de collecter des échantillons de machinerie destinés aux archives de l’Institut et son musée de l’Exotechnologie. »
CaboSanRoque

* Víctor Nubla, décédé en mars 2020, fut un écrivain prolifique, un clarinettiste expérimental et cuisinier du quartier barcelonais de Gràcia, cofondateur du groupe Macromassa et du festival LEM, entre autres prouesses.

concept, création, dramaturgie, mise en scène, création sonore, composition musicale et scénographie Cabosanroque (Laia Torrents Carulla et Roger Aixut Sampietro)

  • Tarif à l'unité : 7€

  • Carnet de 6 places (partageables) : 5€
    Horaires :
    Mercredi de 18h à 20h
    Jeudi et vendredi de 12h à 14h et de 18h à 20h
    Samedi et dimanche de 12h à 20h

Depuis 12 ans, le duo CaboSanRoque, composé de Laia Torrents et Roger Aixut, est le plus connu des représentants de la musique expérimentale catalane. Sur scène, ils sont accompagnés d’un instrumentarium de leur fabrication, composé de trois armoires remplies d’électronique, ressorts, plaques de métal, percussions, machine à écrire et même un crâne de chien, le tout contrôlé par Laia, aux claviers. Le son industriel de leur installation électroacoustique produit des pièces instrumentales sombres au rythme écrasant sur lesquelles guitare, clavier et voix s’entrechoquent. Cabo San Roque a collaboré et collabore avec de nombreux musiciens internationaux comme Vinicio Capossela, Pascal Comelade, Pierre Bastien, Carles Santos et bien d’autres.