Banquet Capital

Sylvain Creuzevault

Théâtre
19mai>21mai
[présenté avec le Théâtre Sorano]
billet
mercredi 19 mai 2021 / 20:00 / 1h40
jeudi 20 mai 2021 / 20:00 / 1h40
vendredi 21 mai 2021 / 20:00 / 1h40

« L’Histoire ne fait rien, c’est l’homme, réel et vivant, qui fait tout. » Karl Marx

13 mars 1848, de retour d’insurrection dans les rues de Paris, le cercle des républicains réuni autour de Raspail a bien besoin de boire et manger. Corps et esprits sont échauffés par l’âpreté de la lutte. Après 18 ans de Restauration, la IIe République enfin proclamée moins d'un mois auparavant est déjà confisquée au peuple par la bourgeoisie libérale. Le travail et sa valeur se présentent alors comme l’enjeu majeur de ce qui se trame, en lien avec l’idéologie capitaliste qui assied son emprise. C’est dans le chaudron originel de notre histoire contemporaine que plongent Sylvain Creuzevault et son collectif, y précipitant ensemble les forces à l’œuvre pour sentir comment cela bouillonne et se noue. Corps des acteurs, corps historiques et corps social mêlent leur chair pétrie d’espoirs, de passions et de contradictions pour donner naissance au monstre que l’on appellera Histoire. Se mettant en bouche et en tripes ce qu’auraient pu dire Blanqui, Louis Blanc, Engels, Jeanne Duval et les autres, les comédiens portent une parole épique à l’opposé d’un discours politique : mue par cet imprévisible et cette opacité des idées en train de se tramer, malaxée par les cahots du présent. Une épaisseur de vie permise par un intense travail de création au plateau, qui ne cesse de muter. Depuis sa première version présentée à Garonne en 2014, la pièce a vécu et évolué. Le public est désormais invité à venir partager le banquet à la fin – comme celui qui mit le feu aux poudres en son temps –, pour continuer à tisser de façon conviviale l’alchimie de cette parole vivante.

d’après Karl Marx
création collective
mise en scène Sylvain Creuzevault
avec Vincent Arot, Benoit Carré, Antoine Cegarra, Pierre Devérines, Lionel Dray, Arthur Igual, Clémence Jeanguillaume, Léo-Antonin Lutinier, Frédéric Noaille, Amandine Pudlo, Sylvain Sounier, Julien Villa, Noémie Zurletti
production Le Singe (Élodie Régibier)

Sylvain Creuzevault est entouré d’un collectif fidèle et protéiforme, de la Cie d’ores et déjà à son anagramme Adjetes Erod. Aujourd’hui installé dans le village d’Eymoutiers où il a créé son propre lieu, il continue son exploration des mythes qui nous fondent et nous dévorent. Garonne l’a déjà accueilli pour Notre Terreur (2010), Le Capital et son singe (2014), Angelus Novus Antifaust (2016), Démons (avec le ThéâtredelaCité en 2019) et Construire un feu (2020).

  • sorano