Infos liées au confinement

Suite aux dernières annonces gouvernementales, nous sommes dans le grand regret de devoir de nouveau fermer les portes du théâtre et d'annuler toutes les représentations du mois de novembre mais également celles du mois de décembre.
La billetterie du théâtre Garonne reste cependant joignable par téléphone au 05 62 48 54 77 du mardi au jeudi, de 13h30 à 18h30.

Forever

d'après Gustav Malher / Grace Ellen Barkey / Needcompany

Belgique
Théâtre / Danse / Musique
4nov>6nov
billet
mercredi 4 novembre 2020 / 19:00 / 1h
jeudi 5 novembre 2020 / 19:00 / 1h
vendredi 6 novembre 2020 / 19:00 / 1h

"Continuer à chanter la vie, encore et toujours, personne n’y arrive. La mort, ou plutôt la finitude des humains mérite elle aussi une chanson, une petite danse." – Grace Ellen Barkey
Horaires avancés à 19h

Lorsqu’on diagnostiqua chez Gustav Mahler une maladie cardiaque incurable, le compositeur écrivit à un ami : « J'ai perdu tout ce que j'avais acquis en termes de qui je pensais être, et je dois réapprendre mes premiers pas comme un nouveau-né ». Cet état d’esprit guida la composition de sa symphonie Das Lied von der Erde. Le dernier lied, Der Abschied (L’Adieu), reste une énigme à bien des égards, et est l'une des œuvres les plus personnelles de Mahler, évoquant la lutte de l’homme avec sa propre finitude, face à une nature éternelle et en perpétuelle renaissance. Mais cet adieu sonne également comme un défi joyeux à la mort, une façon justement de ne pas dire adieu.
C’est de ce délicat paradoxe dont se saisit Grace Ellen Barkey dans Forever : le lied y est chanté à voix nue par Maarten Seghers, dans l’installation de porcelaine tintinnabulante de Lemm&Barkey, avec pour tout accompagnement les chorégraphies interprétées par Grace Ellen Barkey (pour Garonne). Un monde entre deux mondes, l’instinct vital toujours à la lisière de l’évanouissement. Le chant n’y tient qu’à un fil (le filet de voix de Seghers), les danses composent et décomposent des harmonies fugaces comme les souvenirs d’une vie passée, et même lorsque la porcelaine se brise soudain en une myriade d’éclats, les derniers mots de Mahler scintillent pleins d’espoir : partout s’illuminent des lointains bleutés. La perspective est ouverte, la poussière de porcelaine se pose sur le théâtre comme dans un enchantement.

idée, chorégraphie Grace Ellen Barkey
installation Lemm&Barkey
musique Der Abschied (Das Lied von der Erde), Gustav Mahler
avec Maarten Seghers, Grace Ellen Barkey
direction musicale Rombout Willems
costumes Lot Lemm
dramaturgie Elke Janssens
éclairage et programmation vidéo Gwen Laroche, Ken Hioco, Tijs Michiels
son Bart Aga / Pierrick Drochmans
stagiaire assistante mise en scène Camille Doucet
directrice de production Marjolein Demey
coach chant Lucy Grauman
production Needcompany
coproduction Steirischer Herbst, PACT Zollverein, internationales figuren.theater.festival (Erlangen en Nürnberg) avec le soutien des autorités flamandes

  • Tarifs de 10 à 25€

Artiste, chorégraphe, danseuse, Grace Ellen Barkey cofonde Needcompany en 1986. Elle crée ses propres spectacles, entre théâtre, danse, performance et arts plastiques et forme avec Lot Lemm, le duo d’artistes visuels et designers Lemm&Barkey. Grace Ellen Barkey a présenté à Garonne l'essentiel de son répertoire dont Cette porte est trop petite pour un ours (2011) et MushRoom (2014).