we wear our wheels with pride and slap your streets with color… we said « bonjour » to satan in 1820…

Robyn Orlin

Afrique du Sud
Danse
coproduction
23juin>26juin
billet
mercredi 23 juin 2021 / 20:00
jeudi 24 juin 2021 / 20:00
vendredi 25 juin 2021 / 20:30
samedi 26 juin 2021 / 20:30

« L'arme la plus puissante entre les mains de l'oppresseur est l'esprit de l'opprimé. » Steve Biko

Nous portons nos roues avec fierté et giflons vos rues de couleurs… nous avons dit « bonjour » à satan en 1820… C’est à nouveau dans la culture de rue sud-africaine que l’incendiaire Robyn Orlin puise son matériau : sur le front de mer de Durban, où les pousse-pousse tirés par des Zoulous véhiculaient les colons de son enfance. Moins nombreux aujourd’hui, ces Zulu Rickshaws demeurent des attractions pour touristes. Leurs conducteurs rivalisent d’exubérantes coiffes multicolores à franges, plumes et cornes : œuvres d’art composites dont l’esthétique interpelle tout autant que leur façon de mener leurs courses, puisqu’ils « semblent danser, le corps suspendu dans les airs », observe la chorégraphe. À son habitude, elle interroge un vocabulaire physique authentique, le déconstruit et le confronte à sa propre théâtralité jusqu’à ce qu’il laisse apparaître ses soubassements sociopolitiques. Une danse hors style, faite de collages et d’hybridations entre rituels africains et motifs européens, qui restitue une part de la complexité de ce pays, dans lequel 5000 colons britanniques débarquaient en 1820, y imposant leur domination pour quelque 180 ans. Avec les danseurs de Moving into Dance, une compagnie non raciale de Johannesburg accueillant des étudiants défavorisés, Robyn Orlin explore cette impétueuse et solaire danse du travail, et ce qu’elle exprime de la fierté des individus face à leurs oppresseurs. Une dignité investie par l’humour, le travestissement, la transgression esthétique : toutes façons d’être libre.

chorégraphie Robyn Orlin
danse Moving Into Dance Mophatong - Muzi Shili, Sunnyboy Motau, Teboho Letele, Oscar Buthelezi, Eugene Mashiane, Sussera Olyn, Otsile Masemola, Lesego Dihemo
costumes Birgit Neppl
lumières Romain de Lagarde
vidéo Éric Perroys
régie générale Thabo Pule
régisseur de tournée Denis Hutchinson

production City Theater & Dance Group (Afrique du Sud), MIDM Moving Into Dance Mophatong (Johannesburg), Damien Valette Prod (Paris)
coproduction (en cours)  Festival Montpellier Danse, Tanz im August – 32. Internationales Festival Berlin, Chaillot - Théâtre National de la Danse, Le Grand T- Théâtre de Loire-Atlantique, Charleroi Danse - Centre chorégraphique de Wallonie, théâtre Garonne – Scène Européenne
Cette création a reçu l’aide au projet de la DRAC Ile-de-France
administration, diffusion Damien Valette
coordination Louise Bailly

Robyn Orlin est née à Johannesburg de parents est-européens à l’heure de l’apartheid. Africaine et blanche, vivant désormais en Europe, elle se sait irrémédiablement étrangère. Provocatrice, dénonçant toutes les formes de domination, elle mêle esthétiques et disciplines pour créer son propre langage plastique et chorégraphique. Internationalement reconnue depuis vingt ans, elle a présenté dernièrement à Garonne l’étonnante performance And so you see… (2017) et une formidable transposition des Bonnes de Jean Genet (2019).