Les Formes du visible

Rencontre
23sep

Rencontre avec Philippe Descola, animée par Vincent Azoulay et Claire Judde de Larivière

Jeudi 23 septembre à 20 h au théâtre Garonne
Rencontre autour du livre de Philippe Descola, Les Formes du visible, Seuil, 2021.

On ne figure que ce que l’on perçoit ou imagine, et l’on n’imagine et ne perçoit que ce que l’habitude nous a enseigné à discerner. Le chemin visuel que nous traçons spontanément dans les plis du monde dépend de notre façon de le concevoir. Mettant en perspective approches historiques et anthropologiques, Philippe Descola du Collège de France, Vincent Azoulay, historien de la Grèce ancienne et Claire Judde de Larivière, historienne médiéviste, discuterons de ce grand livre qui intéressera non seulement les anthropologues, les philosophes, les historiens de l’art, mais aussi tous ceux pour qui l’image, sa morphologie, sa magie, est le lieu d’interrogations toujours renouvelées.

Philippe Descola est anthropologue, professeur au Collège de France et directeur d’études à l’EHESS. Ses recherches portent sur les Jivaros Achuar vivant en Amazonie équatorienne. Au cours de sa carrière, il a développé une anthropologie comparative des rapports entre humains et non-humains. Il a publié de nombreux livres parmi lesquels Par-delà nature et culture (Gallimard, 2005).

Vincent Azoulay est historien de l’Antiquité grecque et directeur d’études à l’EHESS. Il est spécialiste de l’histoire politique et culturelle dans la Grèce classique, des pratiques et des représentations intellectuelles à Athènes. Il a notamment publié Les Tyrannicides d’Athènes. Vie et mort de deux statues (Seuil, 2014) et récemment, avec Paulin Ismard, Athènes, 403. Une histoire chorale (Flammarion, 2020).

Claire Judde de Larivière est historienne médiéviste à l’université de Toulouse Jean-Jaurès. Ses recherches portent sur l’histoire sociale et politique de l’Italie à la fin du Moyen Âge.