10 mai > 13 mai

A Love Supreme

Anne Teresa De Keersmaeker / Salva Sanchis / Rosas

Belgique
x complet
Danse

ELLE (LA MUSIQUE) EST MON PREMIER PARTENAIRE, LE MAÎTRE QUI M’APPREND COMMENT ORGANISER LE TEMPS ET L’ESPACE.
ANNE TERESA DE KEERSMAEKER

chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker et Salva Sanchis / Rosas
avec José Paulo dos Santos, Bilal El Had, Jason Respilieux, Thomas Vantuycom
musique A Love Supreme, John Coltrane
coproduction Rosas & De Munt / La Monnaie – Bruxelles

créé en mai 2005, aux Halles de Schaerbeek, Brussel – Bruxelles
révision en février 2017 au Kaaitheater – Bruxelles

10 Mai > 13 Mai
au théâtre Garonne
Durée : 50' environ
Mercredi 10 Mai 2017 / 20:00
Jeudi 11 Mai 2017 / 20:00
Vendredi 12 Mai 2017 / 20:30
Samedi 13 Mai 2017 / 20:30
de 12 à 27€ ( supplément de 3€ compris)

La danse d’Anne Teresa De Keersmaeker est une exploration intime, fine et sensible de la musique par le mouvement. Depuis ses débuts, la chorégraphe belge flamande, figure majeure de la scène contemporaine, construit son art sur une écoute attentive des structures musicales de compositeurs tels que Johann Sebastian Bach, Arnold Schönberg, Miles Davis ou Steve Reich. Originellement créée en 2005 en collaboration avec Salva Sanchis, A Love Supreme s’attaque au chef-d’œuvre éponyme du saxophoniste John Coltrane. Cet album est une suite de quatre mouvements d’inspiration mystique qui a marqué l’histoire du jazz pour les libertés que prend le musicien dans sa composition et la puissance émotionnelle qui s’en dégage. Les chorégraphes ont proposé à quatre jeunes danseurs de mêler leurs gestes aux lignes de cette partition mythique à cheval entre écriture et improvisation. Dans cette pièce revisitée, les corps de ces hommes s’harmonisent avec douceur puis se détachent dans des envolées déchaînées où leurs membres habités par la musique remplissent l’espace d’une contagieuse vibration.

(EN)

Anne Teresa De Keersmaeker’s dance is an intimate, delicate and sensitive exploration of music through gesture. Since she started out, this Flemish choreographer, a major player of the contemporary scene, has built her art on a close attention to the musical structures of composers such as Johann Sebastian Bach, Arnold Schönberg, Miles Davis, or Steve Reich. Originally created in 2005 in collaboration with Salva Sanchis, A Love Supreme tackles the eponymous masterpiece of the saxophone player John Coltrane. This album is a sequence of four mystically inspired movements which had an impact of the history of jazz through the liberties that the musician takes which his composition and the emotional power that shines through it. The choreographers asked four young dancers to intertwine their gestures with the lines of this mythical score, halfway between writing and improvisation. In this revisited piece, the bodies of these men harmoniously resonate then detach themselves in unbridled surges where their limbs are invaded by the music and fill the space with contagious vibrations.

Biographie

Anne Teresa De Keersmaeker est une danseuse et chorégraphe belge qui est considérée comme une des plus grandes figures de la danse contemporaine mondiale. Elle est connue pour avoir mis la musique au centre de son œuvre. Elle a effectué ses études secondaires à Bruxelles, s’intéresse dès son plus jeune âge à la musique et à la danse. Elle s’inscrit aux cours de danse classique à l’Ecole Lilian Lambert de Bruxelles avant de prendre, durant deux années, des cours de musique à l’Ecole Mudra. En 1981, Anne Teresa De Keersmaeker découvre la danse postmoderne américaine à la Tisch School of the Arts de New York où elle va étudier pendant deux ans. De retour en Belgique, inspirée par d’anciennes compositions chorégraphiques de Steve Reich, Anne Teresa crée sa première pièce Fase. Tout son travail est caractérisé par une utilisation systématique de la musique. De 1984 jusqu’au début des années quatre-vingt-dix, elle produit plusieurs spectacles. En 1992, la fondatrice de la compagnie Rosas remplace le chorégraphe Mark Morris au Théâtre de la Monnaie. Trois ans plus tard, elle créée l’Ecole P.A.R.T.S (Performing Arts Research and Training Studios) qui attire des chorégraphes en herbe du monde entier. Vers la fin des années quatre-vingt-dix, De Keersmaeker tente une nouvelle aventure en combinant ses spectacles et le théâtre textuel. La pièce Just Before (1997), écrite avec sa sœur Jolente De Keersmaeker, en est la parfaite illustration. Thierry De Mey, qu’elle a connu à l’Ecole Lilian Lambert, signe la réalisation de cette œuvre. En 2004, elle prend en charge la mise en scène de l’opéra Hanjo de Toshio Hosakawa. Tout au long de sa carrière, Anne Teresa De Keersmaeker a travaillé sur les compositions de Bartok, Bach, Chopin, Thierry De Mey, Peter Vermeersch. Cependant, elle a toujours gardé un faible pour les partitions de l’américain Steve Reich.