Qui sommes-nous?

à télécharger

L'équipe

direction générale Jacky Ohayon


programmation 
artistique Jacky Ohayon, Bénédicte Namont,
 Stéphane Boitel, Luc Lévêque


direction adjointe Bénédicte Namont

administration Didier Girard
contrôle de gestion Claude Rieuneau
production Coralie Guibert

accueil artistes, archives, secrétariat Nadia Bourdache



communication Cécile BarangerStéphane Boitel
Pauline Lattaque
presse Bénédicte Namont assistée d’Ida Jakobs


développement des publicsMarie BrieuléEllen Ginisty, Adèle Cassigneul
vidéos Dylan Piaser

graphisme / aménagements François-Xavier Tourot, Claire Connan (t2bis.eu)


responsable accueil Chantal Heudebert

accueil, billetterie Dylan PiaserCathy Fleckenstein, Ida Jakobs
café Garonne Elisabeth Meyer, Bérangère Crouillère, Perle Audry

direction technique Sébastien Bétous


régie générale Robert Vucko, Cédric Bréjoux

régie générale Marion Jouhanneau, Pierre Gille


régisseurs David Auvergne, Pierre-Olivier Boulant, Wilfrid Icard, Sylvain Lafourcade, Aleth Chapoy-Favier, Jérome Guilloux, Cyril Malivert, Guillaume Redon, Cyril Turpin, Thomas Tallon, Eka Weber, Raphaël Sevet


techniciens Rui Manuel Perrajoia, Franck Zurano, Bruno Bui Ngoc, Steve Dechelotte, Mikaël Candusso, Marco Gosselin, Jerôme Le Lan, Yarol Stuber 


habilleuse Cara Ben Assayag, Ysabelle Pougin

PC sécurité Gwenael Droal, Moussa Cissé

LE CONSEIL D'ADMINISTRATION
président Gilbert Casamatta
administrateurs Marc Bélit, Nicole Belloubet, Guy Claverie, Marie Collin, Marie-Josée Fourtanier, Fabien Jannelle, Franco Laera, Aravni Marangozian, Maguy Marin, Serge Regourd, Jean-François Salesse, Christiane Terrisse, Christian Thorel, Anne Valentin
membres d’honneur du Ministère de la Culture et de la Communication - Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, de la Ville de Toulouse, du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, du Conseil Régional Occitanie / Pyrénées-Méditerannée

COMPAGNIES ASSOCIEES

Le théâtre Garonne s’est attaché, avec le soutien des tutelles, à développer la présence de compagnies, renforçant ainsi son activité de production dans une démarche pérenne.

Cette saison, nous poursuivons notre association avec le collectif flamand tg STAN - complices de longue date - ainsi qu'avec Jeanne Candel /  la vie brève. Nouvellement associés : Jonathan Capdevielle et Adam Laloum / Trio les Esprits

L’association implique pour le théâtre Garonne d’apporter un soutien à la production et à la diffusion des oeuvres. Les équipes disposent d’espaces et de moyens de répétition allant de 1 mois à 4 mois selon leurs projets.

"Je crois que c’est simplement une histoire d’amour. Avec l’équipe, et avec le public. Une confiance presque aveugle.
C’est ici pour nous comme une deuxième maison. Chez nous il n'y a pas la possibilité de résider très longtemps dans les théâtres dans lesquels nous travaillons. Ici quand on est là deux ou trois semaines on se sent à l’aise, et le public est présent aux spectacles. L’histoire au long cours permet de montrer plusieurs facettes de notre travail ; Jacky Ohayon réfléchit avec nous sur le parcours à construire ; il est un partenaire sur le contenu, sur quoi faire et comment le faire. Nous partageons des rêves. Je n’en connais pas les limites. C’est luxueux d’être dans une atmosphère où l’on ne pense pas aux limites."
Damiaan de Schrijver

Le projet artistique

Depuis sa fondation, Le théâtre Garonne s’attache à promouvoir la création contemporaine et applique une politique artistique fondée sur l’accès des publics à un vaste registre d’œuvres dans les domaines du théâtre, de la danse, de la musique et dans toutes les disciplines connexes aux arts de la scène.

Le théâtre Garonne s’applique à rendre visible la démarche d’artistes confirmés, comme de rendre possible l’émergence d’esthétiques innovantes : nouvelles écritures dramatiques, œuvres parfois largement diffusées sur les scènes internationales mais trop peu présentées à l’échelon régional ou national.

Au fil des saisons, les plateaux se sont ouverts à des metteurs en scène emblématiques qui ont interrogé les codes scéniques, l’écriture dramatique, ou encore la place des spectateurs. Ainsi, les Ateliers, permettent de confirmer une activité essentielle de production, de soutien aux compagnies et aux artistes régionaux, nationaux ou internationaux.

Corrélés à une programmation dominée par les œuvres théâtrales, chorégraphiques et musicales,les domaines connexes qu’exploitent de plus en plus les arts de la scène - arts visuels, littérature, arts numériques… - sont intégrés au programme.

De plus en plus la programmation des saisons déploie les possibilités qu’offre le théâtre Garonne, autant vis-à-vis des artistes qu’en terme de mobilisation des publics. Face à une offre multiple conjuguant une exigence artistique faite de découvertes, de fidélités et d’œuvres de référence, qu’il s’agisse de productions ou d’accueils, les publics sont présents.

La place du Garonne, confirmée dans le paysage régional et au-delà, son identité propre, lui ont permis de développer une dynamique d’échanges avec un nombre croissant de partenaires culturels.
Remettre sans cesse sur le métier ce qui fait l’essence de ce lieu : être une maison pour les artistes et les publics.

Contacts

théâtre Garonne
1, avenue du Château d’eau
31300 Toulouse

billetterie & accueil + 33 (0)5 62 48 54 77
contact@theatregaronne.com
Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 13h30 à 18h30 et sans interrpution les soirs de spectacle + les samedis de représentation à 16h00 + les dimanches 1h30 avant la représentation

administration + 33 (0)5 62 48 56 56
fax + 33 (0)5 62 48 56 50

restaurant café Garonne + 33 (0)5 62 48 54 74
 cafegaronne@theatregaronne.com

Histoire du bâtiment

Le théâtre
Construit au milieu du XIXe siècle, le bâtiment qui abrite la salle de spectacle était à l’origine une station de pompage des eaux de la Garonne. La salle de fonctionnement des vannes et des turbines occupait alors ce qui est maintenant un espace dédié aux arts de la scène. C’est dans les années soixante qu’il est décidé d’arrêter le fonctionnement de la station de pompage.
En 1986, le projet de création du théâtre définit une double exigence pour la réhabilitation du bâtiment : restituer au mieux sa vertu architecturale, et y inscrire de la façon la plus respectueuse possible un volet scénographique innovant. C’est ainsi qu’en 1988 le théâtre Garonne ouvre et offre au public le premier véritable théâtre à scénographie modulable de la région, dans un volume aux proportions uniques où spectateurs et artistes se retrouvent dans un rapport de proximité rare. En 2006, la salle est entièrement réaménagée pour offrir plus de confort aux spectateurs comme aux équipes techniques et aux artistes.

Les galeries
La station de pompage qui héberge l'actuelle salle de théâtre est construite au niveau du lit de la Garonne, à environ 12 mètres de profondeur. Entre le rez-de-chaussée et le point le plus bas des fondations, se superposent deux niveaux de galeries bâties au XIXe siècle. Depuis l’arrêt d’activité de cette station, les galeries étaient encombrées de vase et de diverses boues charriées par le fleuve.  En 2001, à l’occasion de l’aménagement d’une station de relevage d’eau par le service municipal d’hydrologie, les galeries du deuxième sous-sol sont nettoyées, révélant ainsi l'incroyable puissance architecturale de ces grandes voies de circulation d’eau où étaient installés les socles des turbines et les accès à la Garonne. En 2006, la restructuration du théâtre Garonne a permis la restauration de cet ouvrage remarquable, constitué de voûtes de briques se rejoignant dans une salle en rotonde. Un cadre à la fois intime et puissant, où des œuvres peuvent faire écho aux spectacles présentés juste au-dessus, sur le plateau du théâtre…

Les ateliers
Les deux bâtiments aménagés face au théâtre, de l’autre côté de l’avenue du Château d’eau, conservent le nom d’ateliers qui fait référence autant à leur fonction originale qu’à leur vocation future. Ils sont essentiellement consacrés au travail de répétition et de création de spectacles. L'Atelier 2 accueillait autrefois les unités techniques du Service des Eaux. Vidé de toutes ses machines, restauré dans le souci de conserver son élégance architecturale originelle, et pensé comme un espace libre, il accueille répétitions, chantiers de création ou sessions de formation. Il peut également servir de lieu de représentation ou d’exposition temporaire. L'Atelier 1, construit au début des années 90, servait de magasin aux Services des Eaux. De type industriel, il accueillait au rez-de-chaussée un vaste espace de stockage, tandis qu’à l’étage était installé un ensemble de pièces servant de vestiaire au personnel du service. La réhabilitation du bâtiment a permis de l’aménager en salle de répétition pourvue de l’équipement nécessaire et dotée d’un espace scénique semblable à celui du théâtre.