28 mar > 1 avr

The Way She Dies

Tiago Rodrigues / Tg STAN

Belgique - Portugal
x complet
Théâtre

C'est la première fois que Tiago Rodrigues écrit pour les STAN. Il décline ici sa réflexion sur la transmission des grandes œuvres du passé en se penchant sur Anna Karénine de Léon Tolstoï.

Compagnie associée / première en France

texte Tiago Rodrigues
création Tg STAN
création et interprétation Isabel Abreu, Pedro Gil, Jolente De Keersmaeker, Tiago Rodrigues, Frank Vercruyssen
conception lumière et décor Thomas Walgrave
sous-titres Joana Frazão
coproduction STAN et Teatro Nacional D. Maria II

28 Mars > 1 Avril
au théâtre Garonne
Durée : 2h
Mardi 28 Mars 2017 / 20:00
Mercredi 29 Mars 2017 / 20:00
Jeudi 30 Mars 2017 / 20:00
Vendredi 31 Mars 2017 / 20:30
Samedi 1 Avril 2017 / 20:30
de 12 à 27€ ( supplément de 3€ compris)

Quand Tiago Rodrigues rencontre Tg STAN en 1997, il fait l’expérience d’un théâtre où des comédiens se permettent de continuer à penser et à inventer sur scène. Le collectif crée dans l’instant et développe un rapport complice et immédiat aux spectateurs dans un jeu qui prend autant de libertés avec le texte qu’il le respecte. Pour l’étudiant, c’est la confirmation du choix de son medium et le début d’un cheminement qui fait aujourd’hui de lui l’un des metteurs en scène européens les plus reconnus. De cette rencontre décisive sont nées différentes collaborations, mais c’est la première fois que Tiago Rodrigues écrit pour les STAN. L’auteur décline ici sa réflexion sur la transmission des grandes œuvres du passé en se penchant sur Anna Karénine de Léon Tolstoï : puisque jouer, comme traduire, n’est jamais que produire une nouvelle version, quelle version les STAN pourraient-ils bien donner de la mort du personnage clé de ce chef-d’œuvre de la littérature russe.

(EN)

When Tiago Rodrigues meets Tg STAN in 1997, he experiences a theatre in which actors allow themselves to keep thinking and inventing on stage. The collective creates in the moment and develops a close and immediate relationship with the audience in a game that takes as much liberty with the text as it remains faithful to its spirit. For this student, it is a confirmation of theatre being the right medium, and the beginning of a progression that has made him one of today’s best known European stage directors. From this crucial encounter were born different collaborations, but it is the first time that Tiago Rodrigues writes for STAN. The author presents here an array of thoughts on the transmission of the great works of the past, looking at Leon Tolstoy’s Anna Karenina: since staging, like translating, is only ever creating a new version, what version could the STAN give of the death of the key character of this masterpiece of Russian literature ?

Biographie

Tiago Rodrigues est acteur, metteur en scène, auteur. Il est né en 1977. Depuis 1998, il a collaboré plusieurs fois avec la compagnie belge tg STAN et avec le metteur en scène libanais Rabih M roué.
 Au Portugal, il dirige la compagnie Mundo Perfeito depuis 2003 au sein de laquelle il a créé une trentaine de pièces et de performances. Artiste multiforme, il écrit des scénarios, de la poésie, des paroles de chansons et des articles d’opinion pour les journaux. Il est l’un des chefs de file de la jeune création artistique portugaise. Il collabore avec d’autres compagnies théâtrales, des chorégraphes et des cinéastes. Ses spectacles ont été programmés en Europe, en Amérique du Sud et au Moyen-
Orient. Tiago Rodrigues a enseigné le théâtre à l’école de danse contemporaine P.A.R.T.S. à Bruxelles. Au Portugal, il a enseigné chez ESMAE et Baleteatro, deux écoles d’art de Porto, ainsi qu’à l’université d’Evora et l’école de danse de Lisbonne. Ila été nommé directeur du Théâtre national de Lisbonne en 2014.
Il a présenté à Garonne : By Heart en 2015.

Créée en 1989 par quatre élèves du Conservatoire d’Anvers (Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo, Damiaan de Schrijver et Frank Vercruyssen), Tg Stan a pour règle d’or de refuser tout dogmatisme : le metteur en scène se voit donc évincé de la création artistique. Les comédiens deviennent ainsi leurs propres metteurs en scène. Leur travail théâtral a la volonté de remettre en question les codes de la scène : l’illusion théâtrale est brisée, le jeu est épuré de tout artifice et les divergences éventuelles dans le jeu sont mises en évidence, ceci dans le but d’intégrer le spectateur à la représentation et de le rendre actif. Il s’agit aussi de refuser toute classification : d’où le nom STAN qui signifie S(top) T(hinking) A(bout) N(ames). Le répertoire s’étend de Büchner à Tchekhov, en passant par Bernhard, Ibsen, Schnitzler, Pinter, Gorki ou encore Peter Handke, et se joue en néerlandais, français et anglais. 
STAN se compose de Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo, Damiaan De Schrijver, Sigrid Janssens, Ann Selhorst, Renild Van Bavel, Veerle Vandamme, Frank Vercruyssen, Thomas Walgrave et Tim Wouters.
Tg STAN est compagnie associée au théâtre Garonne.