22 juin > 28 juin

Tel Aviv Fever

Roy Assaf / Yasmeen Godder / Hillel Kogan / Ballet du Capitole

x réservez
Danse

Trois chorégraphes israéliens conviés à Toulouse pour la création de trois pièces avec les danseurs du Ballet du Capitole. Un événement coproduit par le Théâtre du Capitole, le théâtre Garonne et le festival Montpellier Danse, dans le cadre de la Saison France-Israël 2018.

Coproduction / Spectacle organisé dans le cadre de la Saison France-Israël 2018

production Théâtre du Capitole
coproduction Festival Montpellier Danse 2018, théâtre Garonne - scène européenne - Toulouse

Info

> Réservations sur internet impossibles, contact uniquement par téléphone ou au guichet 13h30 à 17h

22 Juin > 28 Juin
théâtre Garonne
Durée : 2h (avec entracte)
Vendredi 22 Juin 2018 / 20:30
Samedi 23 Juin 2018 / 20:30
Mardi 26 Juin 2018 / 20:00
Mercredi 27 Juin 2018 / 20:00
Jeudi 28 Juin 2018 / 20:00
de 25€ à 10€

Chorégraphe israélienne parmi les plus influentes et les plus talentueuses de sa génération, Yasmeen Godder donne à voir, depuis une vingtaine d'années, « un langage à la fois singulier et universel où le corps devient matière à toutes les transformations, sous le regard d'un public dont la fonction et les émotions sont constamment questionnées. »
Véritablement révélé en France en 2016, au Festival d'Avignon, avec son spectacle chorégraphicomique We Love Arabs, pour lequel il a reçu le titre de « Créateur remarquable » du Cercle israélien de Critiques de danse, Hillel Kogan créera une pièce spécialement pour trois couples de danseurs. Danseur, acteur, dramaturge, il est également l'assistant du grand Ohad Naharin (Batsheva Dance Company) et donne des cours et des ateliers de danse « Gaga », langage du mouvement développé par Naharin lui-même.
Roy Assaf, quant à lui, avoue n'avoir jamais fait autre chose que danser… Même lorsqu'il était soldat dans l'armée israélienne, chaque week-end il allait danser dans le studio d'Emanuel Gat, avant d'intégrer sa compagnie en 2004. Depuis lors, il a créé sa propre troupe et ses propres chorégraphies.

Cette soirée de chorégraphes israéliens s'annonce comme une aventure passionnante et pleine de belles promesses.
"Hillel Kogan offre une certaine vision du monde avec une indépendance et un réel engagement. L’approche du corps, souvent féminine, de Yasmeen Godder, met la danseuse dans le jeu sensible et furieux des états de corps proches de la performance. Roy Assaf est loué pour sa chorégraphie sincère qui révèle une « physicalité » et une fragilité humaine. Un vent de danse soufflera de Tel-Aviv à Toulouse !" Kader Belarbi

Le solo de Yasmeen Godder sera intitulée Mighty Real et interprétée à tour de rôle par Kayo Nakazato (1ère distribution) et Ichika Maruyama (deuxième distribution).  
Roy Assaf, fera une nouvelle création d’Adam (pièce commissionnée par la Batsheva Dance Company, Tel Aviv, Israël)
 

Biographie

Ballet du Capitole
Pendant plus de deux siècles, le Ballet du Capitole est dédié à l’art lyrique et danse les divertissements des opéras. Il faut attendre 1949 pour que des soirées entièrement consacrées à la danse soient proposées, à l’initiative de Louis Orlandi, maître de ballet et chorégraphe. C’est en 2012 que Kader Belarbi, danseur étoile au Ballet de l’Opéra de Paris et chorégraphe, est nommé à la direction de la danse au Théâtre du Capitole. Il s’attache au maintien de la tradition du grand répertoire classique et néoclassique tout en ouvrant le Ballet à la diversité des esthétiques et en faisant la part belle à la création contemporaine. Le projet de Kader Belarbi est également de favoriser l’élargissement de ses publics, son inscription sur le territoire régional et son rayonnement international. Le Ballet du Capitole se compose de 35 danseurs de 11 nationalités différentes et offre, de saison en saison, le reflet d’un ballet en phase avec son temps, ouvert à tous.

Roy Assaf est né en 1982 à Sdé Moshé dans le Sud d’Israël. Il danse sans formation depuis son plus jeune âge puis à dix-sept ans il rejoint le groupe de danse de Regba Gilboa à Kiryat Gat en Israël. En 2003, il rencontre le chorégraphe Emanuel Gat et tourne avec lui en tant que danseur et assistant chorégraphe de 2004 à 2009. En 2005, Roy Assaf crée sa première pièce, We Came for the Wings, Stayed Because We Couldn’t Fly. En 2010, il est nommé artiste associé  de la compagnie de danse NND, basée à Groningen, aux Pays-Bas pour qui il crée la pièce Rock. En 2014, il est invité par Benjamin Millepied à créer pour le Los Angeles Dance Project : II Acts for the Blind. Il produit d’autres pièces sur commande comme Adam en 2016 pour la Batsheva Dance Company. En 2018, il travaille sur la création de nouvelles pièces pour le Ballet du Capitole à Toulouse et pour le Staatstheater Mainz.

Yasmeen Godder crée plus de vingt pièces chorégraphiques. C’est en 1984 que sa famille quitte Israël et part s’installer à New York. Elle y étudie alors la danse à la High School of Performing Arts et à la Martha Graham School. Elle se forme à la technique Klein, à celle du contact improvisation ou encore à la performance. En 2000, elle présente le solo Aleena’s Wall à Tel Aviv et crée ensuite I feel funny today et Green Fields pour la Batsheva Dance Company. En 2007, elle ouvre son propre studio à Jaffa qui accueille les activités, projets et créations de la compagnie ainsi que des ateliers. En 2016, Yasmeen Godder présente Common Emotions, le rendu artistique d’un long projet d’un an engageant danseurs, scientifiques et patients atteints de la maladie de Parkinson dans une recherche autour des troubles du mouvement. Plusieurs ouvrages ont été écrits sur son parcours notamment Set in Motion Dance-Art-Community en 2017.

Hillel Kogan est chorégraphe, danseur, dramaturge et professeur. Créateur chorégraphique depuis 1996, il se concentre jusqu’en 2005 sur des œuvres courtes et des commandes pour divers ballets comme le Ballet National du Portugal. Son répertoire comprend The Rite of Spring (2011) et We Love Arabs (2013), pièces de longue durée. De 2005 à 2016, à l’invitation d’Ohad Naharin, il l’assiste et assure la direction des répétitions de la Batsheva Dance Company. Il est également enseignant de cours « gaga », un langage du mouvement développé par Ohad Naharin. En 2015, Hillel Kogan a été nommé directeur artistique du festival israélien de danse Curtain Up. 

Partenaires