2 mai > 6 mai

Art

Yasmina Reza / Tg STAN / Dood Paard

Belgique / Pays-Bas
x complet
Théâtre

C’EST UNE TOILE D’ENVIRON UN MÈTRE SUR UN MÈTRE SOIXANTE SUR UN MÈTRE VINGT. ELLE REPRÉSENTE UN HOMME QUI TRAVERSE UN ESPACE ET QUI DISPARAÎT.
YASMINA REZA, ART

Compagnie associée / création de la version française

texte Yasmina Reza
mise en scène Tg STAN, Dood Paard
de et avec Kuno Bakker, Gillis Biesheuvel, Frank Vercruyssen
conseil costumes An d’Huys
régie technique Julian Maiwald
coproduction STAN et Dood Paard

créé en octobre 2014, au Camp Nieuwpoort, Gand

2 Mai > 6 Mai
théâtre Garonne
Mardi 2 Mai 2017 / 20:00
Mercredi 3 Mai 2017 / 20:00
Jeudi 4 Mai 2017 / 20:00
Vendredi 5 Mai 2017 / 20:30
Samedi 6 Mai 2017 / 20:30
de 9 à 24€

C’est autour de Art de Yasmina Reza que les comédiens de tg STAN et Dood Paard se retrouvent pour une nouvelle collaboration après Onomatopée, programmé à Garonne la saison dernière. Art nous convie dans « le salon d’un appartement » qui peut être à la fois celui de Serge, Marc ou Yvan. Ce pourrait être aussi le salon de chacun d’entre nous. Ces trois amis de longue date se retrouvent face au tableau blanc d’un artiste contemporain que l'un d'eux a récemment acheté. Cette « merde blanche », comme assène Marc, va devenir l’objet d’un désaccord fondamental entre eux faisant vaciller leurs quinze ans d’amitié. Ça tergiverse sur la question de l’art puis tourne au réquisitoire. Tout y passe : du divorce dont l’un est responsable au mauvais mariage de l’autre, à la femme bien trop froide du troisième… Répliques et réparties acérées fusent. Derrière l’apparence de cette conversation presque mondaine, les trois hommes tentent alors de clamer plus fort les uns que les autres qui ils sont, ce qui les anime. Chacun joue sa peau – regarder ce tableau blanc est un coup porté à soi-même ! En cela réside la violence et la force élusive de leurs échanges : qu’est-ce qui nous lie vraiment les uns aux autres ? Quel est le fondement de l’amitié ?

(EN)

The actors of tg STAN and Dood Paard have come together around Art by Yasmina Reza for a new collaboration following on Onomatopée (Onomatopoeia), which was presented at the Theatre Garonne last year. Art invites us into “an apartment’s living room” which could belong to Serge, Marc or Yvan. It could also be our living room. These old friends find themselves confronted with the white painting of a contemporary artist that one of them recently bought. This “white shit” – as Marc calls it – will become the focus point for a fundamental disagreement between them, upsetting the balance of their fifteen years of friendship. They falter on the question of art, and the conversation then turns into an indictment. It all comes out: from the divorce one of them is responsible for, to the other’s bad marriage, to the overly frigid wife of the third… Sharp rejoinders and repartees fly. Behind the appearance of an almost worldly conversation, the three men then try to yell louder than the others to clamour who they are and what they stand for. They are all risking their skins – looking at the white painting is a self-inflected wound! This is where one can find the violence and elusive strength of their dialogue: what really ties us to each other? What is the basis of friendship?

Biographie

Tg STAN est créée en 1989 par quatre élèves du Conservatoire d’Anvers (Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo, Damiaan de Schrijver et Frank Vercruyssen), cette compagnie a pour règle d’or de refuser tout dogmatisme : le metteur en scène se voit donc évincé de la création artistique. Les comédiens deviennent ainsi leurs propres metteurs en scène. Leur travail théâtral a la volonté de remettre en question les codes de la scène : l’illusion théâtrale est brisée, le jeu est épuré de tout artifice et les divergences éventuelles dans le jeu sont mises en évidence, ceci dans le but d’intégrer le spectateur à la représentation et de le rendre actif. Il s’agit aussi de refuser toute classification : d’où le nom STAN qui signifie S(top) T(hinking) A(bout) N(ames). Le répertoire s’étend de Büchner à Tchekhov, en passant par Bernhard, Ibsen, Schnitzler, Pinter, Gorki ou encore Peter Handke, et se joue en néerlandais, français et anglais. 

Tg STAN est compagnie associée au théâtre Garonne

La compagnie de théâtre et de répertoire Dood Paard a été fondée en 1993 à Amsterdam par trois acteurs: Kuno Bakker, Manja Topper et Oscar van Woensel. Au cours des dix dernières années, le groupe – auquel est venu se joindre l’acteur Gillis Biesheuvel – s’est fermement implanté dans le paysage théâtral des Pays-Bas et de la Belgique. Dood Paard est un collectif expérimental et travaille sans metteurs en scène. Les spectacles voient le jour au cours d’un processus collectif dans lequel les acteurs collaborent avec des techniciens attitrés et – selon le projet – avec des DJ, des écrivains, des musiciens et des acteurs régulièrement invités. Les spectacles affichent le caractère actuel de la performance. Le groupe fait un théâtre politique qui interpelle le public. L’ironie succède à l’humour noir, une des armes les plus puissantes. Les spectacles se basent toujours sur un texte, mais on fait aussi amplement appel à la musique et à l’image animée. Une partie du répertoire de Dood Paard est constituée par des textes néerlandais inédits, écrits spécialement pour la compagnie. Une autre partie repose sur le répertoire mondial, de Shakespeare à Handke.