Femmes en scène

Partage d'expériences

FEMMES EN SCÈNE, PARTAGE D'EXPÉRIENCES met en relation des habitantes de Toulouse avec des artistes femmes venues de tous continents. Des rencontres ainsi que des ateliers de pratique et de recherche sont organisés tout au long de la saison afin de créer un espace de dialogue et de partage entre femmes.
Ce programme conçu par le théâtre Garonne en 2017 est soutenu par la DRAC Occitanie, et la préfecture de la Haute-Garonne en 2020 et 2021.

Programme des actions 2021 :

- ATELIER DE CARTOGRAPHIE AMOUREUSE avec Sentimentale Foule
12 novembre de 18h à 21h et 13 novembre de 10h à 17h / Gratuit

Dans le cadre du programme "Femmes en scène, partage d'expériences", le théâtre Garonne s'associe au collectif Sentimentale Foule pour vous proposer de cartographier des histoires sentimentales, d'après vos lieux réels, imaginaires, et affectifs.
À partir de ces cartes personnelles, le groupe construira un autre territoire de l'amour, unique dans sa représentation.
Dans une sorte d'atelier d'écriture sous forme de carte en toutes langues, pour explorer les liens entre mots-lieux-paysages, le territoire exploré est l’Amour, et plus précisément l’« éducation sentimentale », cette période particulière où l’on devient amoureuse.
Inès Cassigneul et Paul Dupouy, géographes sensibles et guides de l'atelier, proposent aux participantes de tracer la carte d'un itinéraire amoureux, personnel ou non, véritable ou fictif.

Ouvert à toutes / aucune pratique de dessin ou d'écriture n'est requise pour participer à cet atelier.
Cet atelier est réservé aux femmes. Une priorité sera donnée aux associations oeuvrant pour le droit des femmes.

Présence indispensable sur la totalité de l'atelier :
ven. 12 novembre : de 18:00 à 21:00
sam. 13 novembre : de 10:00 à 13:00 & de 14:00 à 17:00

Infos et inscription : marie@theatregaronne.com - 06 84 52 55 59

 

ATELIER DE PRATIQUE / CHANT avec Éténèsh Wassié
lundi 25 et mardi 26 octobre de 18h à 21h au théâtre Garonne / Gratuit

Echange et pratique autour du choeur, à travers la transmission d'un chant éthiopien traditionnel.

Réservé aux femmes exclusivement. Une priorité sera portée aux personnes s'inscrivant par le biais d'associations oeuvrant pour le droit des femmes.
Date limite d'inscription : 20 octobre 2021

ÉTÉNÈSH WASSIÉ
Chanteuse éthiopienne, elle commence sa carrière au début des années 90 dans des "azmaribèts" d'Addis-Abeba, ces équivalents de cabarets où elle perpétue la tradition dans d'audacieuses improvisations vocales riches en double sens ("sèm-enna-wèrq", le fameux sport intellectuel national !). Bien qu’elle ait su s’imposer avec ses costumes trois pièces et son humour, Éténèsh a toujours eu une place à part dans le milieu traditionnel azmari d’Addis. En Ethiopie, la tradition azmari, ces "griots" de l’Afrique de l’est, est très forte et s’inscrit dans le quotidien. Invitée très rapidement par plusieurs musiciens éthiopiens avec lesquels elle collabore sur scène ou sur disque (répertoire traditionnel, compositions originales), Éténèsh s’affranchit peu à peu et intègre un réseau international qui sort des sentiers battus.
Au début des années 2000, invitée par Francis Falceto (fondateur de la collection discographique Éthiopiques), elle enregistre deux morceaux traditionnels sur Éthiopiques 18. En 2007 elle est invitée par les Toulousains du Tigre des Platanes à une création inédite autour de reprises de chansons traditionnelles et des standards des vedettes de l'âge d'or (Mahmoud Ahmed, Thlaoun Gessesse, Alemayehu Eshete, Aster Awake...). S'en suivent plusieurs tournées en Europe, et en Ethiopie en 2008 qui donne lieu à un film documentaire Yezemed Yebaed réalisé par Leïla Morouche.

Écouter

Informations et inscriptions : Marie Brieulé 06 84 52 55 59

 

Le projet "Femmes en scène" 2020-2021 a été soutenu par la DRAC Occitanie et la Préfecture de la Haute-Garonne dans le cadre du programme "Politique de la Ville".

Retours d'expérience

« Peut être oui c’est ça… Quand on sort de là… C’est comme une remontée en surface avec l’énergie d’une émeraude, une forme de ravissement avec l’oubli de la souffrance… Quand on sort de là… C’est comme un secret de joie -entre nous- pour continuer la grande vie et faire venir de l’air. » extrait d'un témoignage d'une participante

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre blog !

Nous suivre sur instagram