20 jan > 21 jan

Musique 360°

chants berbères du Moyen Atlas / Berio / Stockhausen / Cage / Aperghis / Radulescu / Sciarrino / Dubedout / Kurtag ...

x réservez
Musique / Conférence / Vidéo

Rythmes berbères envoûtants, musiques improvisées, chants siciliens revisités, conférences, vidéos, workshop... Invités de cette seconde édition de 360°, Aït Sadden, Vincent Royer, Lori Freedman, Yuri Landman, Maxime Echardour, Alexandre Roccoli continuent d'explorer les liens entre musiques actuelles, contemporaines ou traditionnelles.
Tarifs : 10 à 14 € la soirée, 13 à 17 € les deux soirées

20 Janvier > 21 Janvier
Vendredi 20 Janvier 2017 / 17:30
Samedi 21 Janvier 2017 / 18:00
Tarifs : 14 € / 10 € la soirée & 17 € / 13 € les deux soirées

Sur une ou deux soirées, composez votre parcours musical avec concerts, conférences, installation video, proposés dans tous les espaces du théâtre (et à la librairie Ombres Blanches !)

  • VENDREDI 20 JANVIER

CONFÉRENCE DE FRANCIS WOLFF >  17H30 (Librairie ombres blanches)
Pourquoi la musique?
« Partout où il y a des hommes il y a de la musique. Pourquoi ? » Pourquoi tous les êtres humains font-ils des images, des récits, des musiques ? Que nous disent du monde réel ces mondes imaginaires?

INSTALLATION-VIDÉO WEAVER / ALEXANDRE ROCCOLI > à partir de 18h (galeries souterraines)
A la fois documentaire et musical, Weaver est un voyage subjectif de la mémoire presque effacée des tisserandes de la région de Lyon et de leurs gestes multi-séculaires, jusqu’aux chants et danses de la tarentelle du Sud de l’Italie, auxquels on prête encore aujourd’hui des vertus curatives. Depuis les sous-sols du théâtre, un écho souterrain au Naturale de Luciano Berio...

TRIO AÏT SADDEN > 19h30 (café Garonne)
NAJIB HASSANI (Loutar et chant) FATIMA MSAYEH (Alloun et chant) / Compagnie HECATE
Aït Sadden chante des poèmes d’origine berbère : les Izlan. Alternant deux vers plus ou moins longs et un refrain, ils racontent le vécu au quotidien, le contexte économique et politique, l’amour, le chômage, la sécheresse, l’inflation, l’immigration... 

LORI FREEDMAN (clarinette basse) & VINCENT ROYER (alto) > 20h30 (au théâtre)
Karlheinz Stockhausen, John Cage, Paolo Perezzani + improvisations
Ce duo franco-canadien réunit deux musiciens, interprètes et compositeurs, qui partagent un même intérêt pour la création musicale contemporaine et l’improvisation. L’oeuvre de Paolo Perezzani sera donnée en première mondiale en présence du compositeur.

VINCENT ROYER (alto) > 22h (galeries souterraines)
Horatiu Radulescu, Das Andere
Altiste et compositeur, Vincent Royer s'engage très tôt dans la création de nouveaux langages sonores. L'improvisation tient une place importante dans son activité (enregistrements avec l'ensemble de Scott Fields, Elliot Sharp, le quatuor BRAC). Interprète inspiré de cette œuvre de Radulescu qu'il est déjà venu jouer au théâtre Garonne à plusieurs reprises dans les années 90, il nous dira cette fois comment et pourquoi elle fait à ce point partie de sa vie. 

YURI LANDMAN > 22h30 ( atelier 2)
Guitariste de noise rock et dessinateur de bandes dessinées, Yuri Landman, a mis de côté sa guitare et ses crayons il y a une quinzaine d’années pour se consacrer à la lutherie et la création sonore. Il est aujourd'hui une figure néerlandaise de la musique expérimentale. Inventeur d’instruments faits de bois, cordes, percussions métalliques, moteurs... il a créé des cithares électriques ou guitares pour Lee Ranaldo de Sonic Youth, Jad Fair de Half Japanese, pour Lou Barlow de Sebadoh, Mauro Pawlowski de dEUS, et de nombreux autres groupes cultes.

  • SAMEDI 21 JANVIER

PIERRE YVES MACÉ > 18h entrée libre (atelier 2)
"De quelques recyclages musicaux" (conférence / séance d'écoute)
Peu usuelle en musique, la notion de ''recyclage'' peut s'entendre comme une pratique de sampling ou de citation orientée vers le matériau kitsch, le déchet, ou la scorie sonore. Pour cette conférence illustrée, Pierre Yves Macé propose une entrée dans son œuvre au prisme de cette pratique de récupération et des enjeux qu'elle présente aujourd'hui pour la composition. Pierre Yves Macé, très présent cette saison à Garonne, a composé la musique des spectacles Angelus Novus de Sylvain Creuzevault et Suite n° 2 de Joris Lacoste.,  Sa pièce Song recycle a été jouée lors du précédent Musique 360°.

INSTALLATION-VIDÉO WEAVER / ALEXANDRE ROCCOLI > à partir de 18h (galeries souterraines)

VINCENT ROYER (alto) & MAXIME ECHARDOUR (percussions) > 20H00 (au théâtre)
Luciano Berio, Naturale
Avec cette pièce pour alto, percussions et bande enregistrée de chants traditionnels siciliens, Berio veut retrouver une musique « naturelle » qui dépasserait le hiatus entre savant et populaire, permettant d’oublier jusqu’au lieu même du concert.

MAXIME ECHARDOUR SOLO / L'INSTANT DONNÉ (percussions) > 20h30 (au théâtre)
Georges Aperghis, Karl Naegelen, Bertrand  Dubedout, Stefano Gervasoni, György Kurtag, Javier Alvarez
Maxime Echardour présente un programme de pièces pour instruments de percussions issus de diverses traditions musicales, écrites par des compositeurs contemporains, ainsi qu'une pièce traditionnelle pour zarb. Très tôt sensibilisé aux pratiques traditionnelles et contemporaines par le percussionniste Gaston Sylvestre, il a aussi étudié le balafon auprès d'un griot au Sénégal et pratique activement le cymbalum. Depuis 2003 il fait partie de l'ensemble l'Instant Donné.

LORI FREEDMAN SOLO (clarinette et clarinette basse) > 22h (atelier 2)
To the Bridge de Lori Freedman
Time and Motionde Brian Ferneyhough
Let me die before I wake de Salvatore Sciarrino
Library on Fire de Paul Steenhuisen
This time de Lori Freedman
Solor de Lori Freedman
Reconnue comme l’une des interprètes les plus créatives et provocantes de sa génération, passionnée de musique improvisée et électroacoustique, Lori Freedman multiplie les collaborations avec le monde de la danse, du théâtre et des arts visuels. « Mon jeu repose autant sur la composition que sur l’interprétation et la conjugaison spontanée des deux dans mes improvisations ». 

AÏT SADDEN QUINTET> 23h (au théâtre)
Compagnie HECATE 
En duo ou en quintet, Aït Sadden chante des poèmes d’origine berbère : les Izlan. Seuls les poètes chevronnées peuvent se lancer dans des joutes par « Izlan » interposés, dont le contenu peut devenir très violent quand il s’agit de sujets conflictuels entre tribus, groupes ou familles.