L'étang (Der Teich)

d'après Robert Walser / Gisèle Vienne

Théâtre
coproduction
11mar>14mar
billet
mercredi 11 mars 2020 / 20:30 / 1h20
jeudi 12 mars 2020 / 20:30 / 1h20
vendredi 13 mars 2020 / 20:30 / 1h20
samedi 14 mars 2020 / 20:30 / 1h20

"J’ai dit à Paul que j’étais fatigué de vivre, que j’allais à l’étang." – L'Étang, extrait

Fritz, un enfant qui doute de l'amour de sa mère, simule un suicide dans un étang. Avertie par le grand frère, la famille est effondrée et l’enfant s’attend à être puni. Au contraire, s’ensuit un dialogue trouble et amoureux avec sa mère et tout le monde se réunit dans une étonnante harmonie. L’Étang est un texte de jeunesse que Robert Walser adresse à sa soeur Fanny, le seul écrit en dialecte. La pièce dialoguée peut être perçue comme un monologue intérieur, car on ne sait si Félix décrit ce qu’il a vécu ou se le raconte à lui seul. Comme souvent chez Walser, la simplicité apparente dissimule des gouffres d’ambiguïté, de sentiments inavouables, a fortiori chez un enfant qui hallucine le réel pour le supporter. C’est à partir de ce trouble que Gisèle Vienne choisit de distribuer les rôles à Kerstin Daley-Baradel et Adèle Haenel, entourées de quatorze poupées de taille humaine. Présences incarnées et désincarnées dotées de voix associées ou séparées des corps, superposition du présent au passé et au futur… La  mise en scène métamorphose l’ordonnance d’une scène familiale en théâtre du chaos, en obéissant à la seule logique qui vaille, celle de la sensibilité de Fritz qui recouvre un labyrinthe de fascinations et de terreurs.

d’après l’oeuvre originale Der Teich (L’Étang) de Robert Walser
conception, mise en scène, scénographie Gisèle Vienne
interprétation Kerstin Daley-Baradel et Adèle Haenel
musique originale composée par Stephen O’Malley
orchestration avec Owen Roberts
lumière Patrick Riou
dramaturgie Dennis Cooper et Gisèle Vienne
regard extérieur Anja Röttgerkamp
traduction du suisse allemand à l’allemand Händl Klaus et Raphael Urweider
traduction de l’allemand au français pour les surtitres Lucie Taïeb
collaboration à la scénographie Maroussia Vaes
conception des poupées Gisèle Vienne
création des poupées Raphaël Rubbens, Dorothéa Vienne-Pollak et Gisèle Vienne
en collaboration avec le Théâtre National de Bretagne
fabrication du décor Nanterre-Amandiers CDN
décor et accessoires Gisèle Vienne, Camille Queval et Guillaume Dumont
costumes Gisèle Vienne, Camille Queval et Pauline Jakobiak
maquillage et perruques Mélanie Gerbeaux
régie générale Richard Pierre
régie son Adrien Michel et Mareike Trillhaas
régie lumière Arnaud Lavisse
régie plateau Antoine Hordé
remerciements à Nelson Canart
production et diffusion Alma Office, Anne-Lise Gobin, Alix Sarrade, Camille Queval, Andrea Kerr
administration Etienne Hunsinger, Giovanna Rua
production DACM / Compagnie Gisèle Vienne
coproduction Nanterre- Amandiers CDN ,Théâtre National de Bretagne, Maillon, Théâtre de Strasbourg – Scène européenne, MC2 : Grenoble, Fonds Transfabrik – Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant, Comédie de Genève, Kaserne Basel, Fidena Festival – Bochum, Le Manège – Scène nationale de Reims, Centre Culturel André Malraux, Vandoeuvre-lès-Nancy, Filature – Scène nationale de Mulhouse, théâtre Garonne - scène européenne, Toulouse, Festival d’Automne à Paris, International Summer Festival Kampnagel Hamburg, CCN2 – Centre Chorégraphique national de Grenoble
La Compagnie Gisèle Vienne est conventionnée par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC Grand Est, la Région Grand Est et la Ville de Strasbourg
La compagnie reçoit le soutien régulier de l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger
Gisèle Vienne est artiste associée à Nanterre-Amandiers CDN et au Théâtre National de Bretagne
remerciements au Point Ephémère pour la mise à disposition d’espace et au Playroom, SMEM, Fribourg pour la mise à disposition de studio son

  • Tarifs de 10 à 25€

  • en allemand surtitré en français

Gisèle Vienne est une metteuse en scène, chorégraphe, plasticienne franco-autrichienne. Après la philosophie et la musique, elle étudie la marionnette à l’Ecole nationale supérieure de Charleville-Mézières où elle rencontre Etienne Bideau-Rey avec lequel elle crée ses premières pièces dont Showroomdummies (à Garonne en 2002). Pour ses projets personnels suivants, elle collabore régulièrement avec  l’écrivain Dennis Cooper, les musiciens Peter Rehberg et Stephen O’Malley, l’éclairagiste Patrick Riou et Jonathan Capdevielle avec lequel elle a conçu Jerk d’après un texte de Denis Cooper (à Garonne en 2018).