OVTR (ON VA TOUT RENDRE)

Gaëlle Bourges

Danse
29jan>30jan
[avec La Place de la Danse, dans le cadre du festival ICI&LÀ]
billet
vendredi 29 janvier 2021 / 20:30 / 1h20 environ
samedi 30 janvier 2021 / 20:30 / 1h20 environ

Quand la chorégraphe Gaëlle Bourges invite le British Museum à rendre à l'Acropole la cariatide « prélevée » par Lord Elgin au début du 19e siècle... Au travers de fresques dansées, de sculptures de chair, de chansons anglaises des années 70/80, et de rebétiko, OVTR interroge subtilement notre rapport à l'autre.

OVTR (ON VA TOUT RENDRE) permettra de visiter l’Acropole et le British Museum sans bouger de son fauteuil de spectateur : on pourra admirer les six cariatides soutenant le portique du temple d’Érechtheion  ; assister au démantèlement de l’une d’elles sur ordre de Lord Elgin, ambassadeur britannique à Constantinople, capitale de l’Empire ottoman dont la Grèce fait partie, à la fin du 18e siècle ; la suivre jusqu’à Londres où Elgin la vendit au gouvernement britannique, qui la vendit à son tour au British Museum où elle est toujours aujourd’hui, avec une bonne moitié des frises du Parthénon ;  mesurer combien l’idée du beau en Occident est encore collée à celui de l’idéal antique, et combien la Grèce est encore le berceau fantasmé de cet idéal – ce qui n’est pas sans poser au moins deux problèmes : en effet, n’est-il pas temps pour le « beau » de prendre le large, et pour l’Europe de soutenir le « berceau » qu’elle a fabriqué puis mis à la casse, tout en célébrant sa grandeur ? OVTR (ON VA TOUT RENDRE) débute donc sur une question réjouissante : et si on rendait tout ?

conception, récit Gaëlle Bourges
avec des extraits de lettres de Lord Elgin, Giovani Batistta Luisieri, le révérend Philip Hunt, Mary Elgin, François-René de Chateaubriand
+ extraits de discours de Melina Mercouri, etc.
avec Gaëlle Bourges, Agnès Butet, Gaspard Delanoë, Camille Gerbeau, Pauline Tremblay, Alice Roland, Marco Villari & Stéphane Monteiro alias XtroniK (musique live)
lumière Alice Dussart
musique The Beatles, Kate Bush, The Sex Pistols, The Clash, The Cure, Marika Papagika + Xtronik
coiffes des cariatides, moulages Anne Dessertine
régie son, régie générale Stéphane Monteiro
régie lumière Ludovic Rivière

production association Os
coproduction Dispositif « la Danse en grande forme » : CNDC d’Angers Malandain Ballet Biarritz La Manufacture – CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux La Rochelle le CCN de Caen en Normandie L’échangeur – CDCN Hauts-de-France, Le CCN de Nantes, Le CCN d’Orléans, L’Atelier de Paris / CDCN, Le CCN de Rennes et de Bretagne, Le Gymnase | CDCN Roubaix, POLE-SUD CDCN / Strasbourg, La Place de La Danse – CDCN Toulouse – Occitanie, Théâtre de la Ville – Paris, TANDEM – Scène nationale de Douai-Arras, L’échangeur – CDCN Hauts-de-France, La Maison de la Culture d’Amiens, Le Trident – Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin, L’Onde Théâtre-Centre d’art
avec le soutien de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) et de l’Onda, Office national de diffusion artistique, dans le cadre de leur programme TRIO(s)

spectacle créé les 5 et 6 novembre 2020 au TANDEM, Scène nationale, à Douai.

  • Tarifs de 10 à 25€

Gaëlle Bourges est diplômée de l’université Paris 8 mention danse et en «Éducation somatique par le mouvement» - École de Body-Mind Centering. Son travil témoigne d’une inclination prononcée pour les références à l’histoire de l’art, et d’un rapport critique à celle des représentations.
Elle a présenté à Garonne en mai 2019 un spectacle jeune public : Le Bain, d'après deux tableaux du 16e siècle (Diane au bain et Suzanne au bain).