Pointless International

Maatschappij Discordia / 't Barre Land

Pays-Bas
Théâtre
Première en France
10déc>19déc
billet
jeudi 10 décembre 2015 / 20:30 / 1h45
vendredi 11 décembre 2015 / 20:30 / 1h45
samedi 12 décembre 2015 / 20:30 / 1h45
mercredi 16 décembre 2015 / 20:30 / 1h45
jeudi 17 décembre 2015 / 20:30 / 1h45
vendredi 18 décembre 2015 / 20:30 / 1h45
samedi 19 décembre 2015 / 20:30 / 1h45

Un cirque sans lions, ni ours. Il n’y a pas de trapézistes ou d’acrobates, ni chevaux, chèvres ou porcelets ; mais un trio de clowns au milieu d’un capharnaüm qui élève l’échec au rang des beaux-arts.

Pointless, adv. angl. : inutile, vain, insensé. Sans rime ni raison. Ou même, franchement con. Les trois clowns de Pointless International arborent le non-sens comme un étendard, une vertu esthétique, une visée politique. Jorn Heijdenrijk, Matthias de Koning (compagnie Discordia, vu aux côtés de tg STAN dans Onomatopée), Czeslaw de Wijs et Vincent van den Berg (compagnie ́t Barre Land) trouvent dans l’énergie originelle du clown davantage qu’une occasion de faire rire : il s’agit ici de dynamiter la sainte trinité de notre époque - rationalité, efficacité, succès - en transformant le plateau en capharnaüm géant, à coup d’actions sans queue ni tête et de numéros (habilement) ratés. 
"Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux", disait Beckett.
L’échec élevé à son plus haut niveau d’accomplissement, comme une belle audace que nous pourrions tous partager : une utopie, à laquelle les quatre merveilleux acteurs nous autorisent à croire, au moins le temps d’un spectacle.
Pointless, adv. angl. (définition utopique) : nécessaire, essentiel, existentiel. 

"Imagine, three clowns acts, some more than two hundred years old, still hilarious, witty and compelling.
Imagine a circus of clowns. Imagine to be or not to be there.
With love"
Coco, Buster, Joey and Sugar 

présentée par les compagnies Maatschappij, Discordia et ’t Barre Land 
avec Matthias de Koning, Jorn Heijdenrijk, Vincent van den Berg et Czeslaw de Wijs
Pointless International est soutenu par Performing Arts Fund NL et SNS Reaal Fonds.
première en France au théâtre Garonne - Toulouse, décembre 2015

  • tarifs de 9 à 24€

Compagnie Maatschappij, Discordia 
Créé au début des années 80, aux Pays-Bas, Discordia a initié cette nouvelle vague du théâtre flamand et hollandais qui remet en question la fonction du metteur en scène pour replacer l’acteur au centre du dispositif de création (production et artistique). En rupture avec les conventions du jeu traditionnel, les acteurs de Discordia ont expérimenté sur le plateau une distance critique avec leurs rôles, ouvrant de nouvelles voies à l’interprétation. Conscients de jouer, à la recherche d’une vérité, ils créent une relation avec le public, témoin direct du processus de la représentation. A partir de 83, Discordia réinterroge les textes du répertoire et leur pertinence actuelle : Handke, Bernhard, Wilde, Dumas ou Beckett ; plus de cent pièces sont ainsi proposées au public sous forme de dramaturgie active, plutôt qu’interprétées dans une version définitive. A noter que Matthias de Koning (co-fondateur de compagnie Discordia avec Jan Joris Lamers) était l’un des professeurs de Tg STAN au Conservatoire d’Anvers. En 2003-2004, on l’a vu au théâtre Garonne dans la pièce du serment de l’écrivain du roi et de diderot (vandeneedevandeschrijvervandekoningendiderot), avec Peter Van Den Eede (De KOE) et Damiaan De Schrijver (Tg STAN), d’après le Paradoxe sur le comédien de Denis Diderot, et en 2014 dans Onomatopée avec Tg STAN et De KOE.

Discordia se compose de Jorn Heijdenrijk, Annette Kouwenhoven, Jan Joris Lamers, Matthias de Koning et Miranda Prein

Compagnie ’T Barre land
't Barre Land (« terrain abandonné ») est une troupe de cinq acteurs créée en 1990. Originellement basée à Utrecht (Pays-Bas) où la compagnie possédait un espace de travail et de performance dans un ancien abattoir, ils sont maintenant implanté à Amsterdam. Le travail du groupe s’étend sur un large répertoire : 't Barre Land a mis en scène plus de 80 pièces d’auteurs classiques tels que Brecht, Beckett, Boelgakov, Bernhard, Büchner, Canetti, Congreve, Conrad, Dorst, Dostojevski, Duras, Eliot, Faulkner, Giraudoux, Goethe, Ionesco, Jelinek, Kleist, Kraus, Nijinski, Perec, Pirandello, Shakespeare, Strauss, Topor, Tsjechov ou Oscar Wilde. Leurs pièces sont principalement montrées aux Pays-Bas et en Belgique, où le groupe jouit d’un fort succès grâce à son style particulier et ses interprétations controversées. Depuis ses débuts, la compagnie s’est organisée en collectif, ce qui signifie que les acteurs font les traductions, créent sans metteur en scène, travaillent comme techniciens ou s’occupent des finances par exemple. Cette tradition a commencé aux Pays-Bas dans les années 70 et a profondément affecté le théâtre néerlandais. Ce mode de fonctionnement s’est développé dans les compagnies célèbres Maatschappij Discordia et STAN. Au fil des années, ’t Barre Land a beaucoup collaboré avec ces compagnies (et d’autres encore) sur différents projets, qui aujourd’hui résulte en une production internationalement reconnue, Pointless International.

't Barre Land se compose de Vincent van den Berg, Margijn Bosch, Anouk Driessen, Martijn Nieuwerf and Czeslaw de Wijs.