La Chute de la Maison

Jeanne Candel / Samuel Achache

Théâtre / Musique
coproduction
18déc>21déc
billet
mercredi 18 décembre 2019 / 20:00 / 2h
jeudi 19 décembre 2019 / 20:00 / 2h
vendredi 20 décembre 2019 / 20:30 / 2h
samedi 21 décembre 2019 / 20:30 / 2h

"Une extravagante demeure de l’inconscient, où la mort serait un rêve et la vie un cauchemar." – Les Trois Coups, Michel Dieuaide

Chaque année, l'Adami qui administre les droits des artistes, invite dans le cadre de "Paroles d’acteur" un metteur en scène à diriger dix jeunes comédiens pour créer un spectacle en un temps record. Pari réussi pour Jeanne Candel et Samuel Achache qui transposent dans un hôpital la nouvelle d’Edgar Allan Poe, La Chute de la Maison Usher, « cet habitacle de mélancolie », embellie de lieder de Schubert et Schumann. De quoi frôler l’acmé de la tristesse, plonger dans la dépression. Mais l’humour s’infiltre au plus profond du désespoir dont il est la politesse et le duo aime exploser les codes. Il est relayé par un casting d’acteurs-musiciens impeccablement choisis qui mènent cœur battant la pseudo-intrigue policière : mais où est passée la morte ? Une folie douce ou furieuse fait s’évanouir les femmes vêtues de robes somptueuses, délirer les hommes, même le curé en habit d’époque. Les morts s’enchaînent, et parfois ressuscitent. Et si le destin commun s’achemine vers une inéluctable catastrophe, l’angoisse se chante avec volupté. C’est l’une des vertus de ce théâtre : transmettre aux plus jeunes la passion de jouer avant de confier les clés.
« Dans notre travail, nous nous intéressons aux formes (Monteverdi, Poe) qui permettent de faire des plongées dans l’homme et les mouvements de l’âme, pour observer comment tout cela se transforme de manière infinie. Lorsque nous avons organisé les auditions, nous n’avons pas forcément choisi ceux qui avaient les plus belles voix, mais ceux qui étaient proches de leur monologue intérieur. »
Jeanne Candel

mise en scène Jeanne Candel et Samuel Achache
d’après des motifs d’Edgar Allan Poe, de Franz Schubert et de Robert Schumann avec Margot Alexandre (en alternace), Adrien Bromberger, Chloé Giraud, Louise Guillaume, Julie Hega, Antonin Tri-Hoang, Jean Hostache, Hatice Öze, Vladimir Seguin, Maxence Tual, Valentine Vittoz (en alternace)
direction musicale Florent Hubert
chef de chant Nicolas Chesneau
lumières César Godefroy
production Festival d’Automne à Paris ; La vie brève – Théâtre de l’Aquarium , Paris
coproduction Adami
coproduction pour la reprise Théâtre des Quartiers d’Ivry, théâtre Garonne – scène européenne, Toulouse
Spectacle créé le 3 octobre 2017 à l’Atelier de Paris, CDCN avec le Festival d’Automne à Paris et dans le cadre du dispositif « Talents Adami Paroles d’acteurs »

  • Tarifs de 10 à 25€

  • retrouvez le cycle Edgar Poe, Histoires Extraordinaires à la Cave Poésie du 8 octobre au 1er novembre et à 
la Cinémathèque du 15 octobre au 6 novembre

Au sein de la compagnie La Vie Brève, compagnie associée au théâtre Garonne, Jeanne Candel et Samuel Achache travaillent à partir d’improvisations une forme de théâtre musical aux multiples variations ; Jeanne Candel a présenté au théâtre Garonne Robert Plankett, Le Goût du faux et autres chansons, et créé Demi-Véronique en 2018 ; avec Samuel Achache : Le Crocodile Trompeur/Didon et Enée, Fugue ; et avec le ThéâtredelaCité : Orfeo.