Dans un train / вагон-зак

Ballets confidentiels

France / Belgique
Théâtre / Danse / Musique
création Garonne / production / production déléguée / en partenariat avec Les Musicales Franco-Russes
17mar>20mar
billet
mercredi 17 mars 2021 / 20:00
jeudi 18 mars 2021 / 20:00
vendredi 19 mars 2021 / 20:30
samedi 20 mars 2021 / 20:30

« Ils parlèrent toute la nuit. Et ce qu’il vit et entendit cette nuit-là resta à jamais lié dans la mémoire d’Arvid : l’extraordinaire wagon à détenus dans cette terre étrangère ; le tac-tac nocturne du train, ce chant qui trouve toujours un écho dans nos cœurs ; la voix mélodieuse, le chuchotement de la jeune fille, sa respiration près de son oreille, tout près de son oreille, alors qu’il ne pouvait pas même jeter un regard sur elle ! » 
Alexandre Soljenitsyne, L’Archipel du Goulag

spectacle à partir de 8 ans
À partir de ce souvenir du jeune officier Erik Arvid Andersen, chuchoté par une jeune femme à travers la cloison du compartiment prison d’un train, qui, dans l’océan soviétique, relie les différentes stations de L’Archipel du Goulag, c’est toute la Russie qui surgit devant les yeux — grand ouverts dans le noir — d’un jeune officier de l’armée britannique. Par-delà la percussion au rythme implacable de la musique du train s’ouvre alors la possibilité d’un dialogue entre le répertoire russe et le répertoire anglais, comme l’extrapolation d’une rencontre qui permet à l’esprit, par le seul prisme du son, de tromper la captivité. Il n’y a plus alors que la résonance du luth, les mélodies de John Dowland rebondissant sur les boiseries chaleureuses d’un salon britannique ; depuis le compartiment sans fenêtre, plus que le spectacle du piano brossant les panoramas grandioses d’une Russie éternelle avec Rachmaninov, ou éprise de liberté avec Prokofiev. Au loin, on entend un train. Tout près. Mais où donc, déjà, allait ce train ?
Pour sa première mise en scène, Eléonore Lemaire compose, avec ses complices Johanne Saunier et Richard Dubelski, une forme de théâtre musical où dramaturgie, danse et musique concourent à la mise en espace du souvenir sonore évoqué par Soljenitsyne.

> Lire l'entretien avec Ballets confidentiels

conception et mise en scène Eléonore Lemaire
chorégraphie Johanne Saunier
composition Richard Dubelski
scénographie Jim Clayburgh et Eléonore Lemaire
création lumière Jim Clayburgh
création costume Coralie Sanvoisin
production et production déléguée théâtre Garonne - scène européenne, Toulouse
coproduction Corps à Sons - soutenu par la Drac Ile de France, théâtre Grand Angle - scène régionale du pays Voironnais, Joji Inc et la scène nationale d’Orléans

luth : Fabien Brandel
percussions : Richard Dubelski
soprano : Eléonore Lemaire
piano : Vincent Leterme
danse : Johanne Saunier
baryton : Jon Stainsby

  • Tarifs à lunisson(s) de 10 à 16€ + supplément de 3€

  • Tarif Famille : pour tout achat d’une place enfant (moins de 16 ans) l’adulte bénéficie d’un tarif à 16 euros.

Fondé à l’origine par Johanne Saunier, Ballets Confidentiels associe depuis 2018 Eléonore Lemaire et Richard Dubelski. Ensemble, ils développent un travail intime entre son et mouvement dans des espaces insolites favorisant la proximité avec le public (maisons, boutiques, galeries d’art, etc.)
Eléonore Lemaire est soprano. Son activité s’équilibre entre scène lyrique européenne et engagement aux côtés de compositeurs éminents tels qu’Aurélien Dumont, Arnaud Petit, Mariana Ungureanu… Johanne Saunier est chorégraphe, danseuse et vocaliste. Elle a notamment dansé dans la Cie Rosas d’Anne Teresa de Keersmaeker (1986-1998) avec qui elle continue de collaborer en tant qu’assistante et avec multiples compositeurs dont Georges Aperghis. Richard Dubelski est percussionniste, compositeur et acteur. Il collabore depuis 1987 avec Georges Aperghis. Il travaille aussi comme comédien et musicien avec les chorégraphes et metteurs en scène Georges Appaix et Thierry Bédard, entre autres.