Intérieur vie, Intérieur nuit

Kayije Kagame / cie Victor

Suisse
théâtre / cinéma
création 2022
8nov>9nov
billet
mardi 8 novembre 2022 / 20:00 / 1 h 10
mercredi 9 novembre 2022 / 20:00 / 1 h 10

Indéfinissable Kayije Kagame, saisissante et lumineuse dans Rambuku de tg STAN et Maatschappij Discordia vu à Garonne la saison passée, on ne sait jamais de quel côté de la scène ou de l’écran, dans quel espace elle va se trouver.

L’indéfini semble être son territoire. C’est une première pièce en deux volets, Sans Grace/Avec Grace, qui révèle cette écriture de l’absence. Elle en poursuit l’exploration.
Diptyque scénique et cinématographique, Intérieur vie/Intérieur nuit fait apparaître ces imperceptibles présences qui nous accompagnent. Cette manière qu’ont nos proches de nous habiter. Gaël Kamilindi de la Comédie-Française et l’artiste Victor Hugo de la Torre habitent Intérieur vie. Seule en scène, Kayije Kagame les évoque par touches légères, intimes et parfois drôles…
Autant de précieux indices à récolter en attendant la projection du film Intérieur nuit. Un court-métrage co-réalisé avec Hugo Radi, qui vient compléter la composition de cette galerie fragmentée. Au terme de ce voyage, chacun·e aura rencontré son personnage – peintre, danseur·euse, gardien·ne de musée ou comédien·ne. Toutes et tous auront vu passer des anges.

Intérieur vie, la pièce
conception, écriture, jeu Kayije Kagame
assistante à la mise en scène Agathe Raboud
dispositif scénique Nadia Lauro
conception costume Salomé Poloudenny
conception sonore Hugo Radi, Andreas Lumineau
conception lumière Dinko Baresic

administration Cie Victor
coproduction La Bâtie-Festival, Le Grütli – Centre de productions et de diffusions des arts vivants, Arsenic – centre d’art scénique contemporain, le Centre Culturel Suisse, Théâtre de Gennevilliers T2G, Paris, théâtre Garonne – scène européenne, Toulouse, Festival Actoral, Marseille

création 2022, le 26 août, à La Bâtie-Festival (Suisse)

Intérieur nuit, le film
écriture, réalisation Kayije Kagame, Hugo Radi
assistante à la réalisation Carla Hennequart
avec Gaël Kamilindi de la Comédie-Française, Damiaan de Schrijver, Kayije Kagame, Aliosha Rodríguez Espinosa
conception costume Salomé Poloudenny
chef opérateur Augustin Losserand
premiers assistants caméra Raphaël Aprikian, Amandine Nolin
chef électricien Antoine Buisson
son Léo Couture
catering Salomé Ziehli
montage image Gabriel Gonzalez
montage son Imanol Pittaluga
régisseuse générale Marie Beringue

coproduction la Bâtie-Festival, le Grütli – Centre de productions et de diffusions des arts vivants Genève, Arsenic – centre d’art scénique contemporain Lausanne, le Centre culturel suisse, le Théâtre de Gennevilliers T2G, Paris, Festival Actoral, Marseille

  • tarifs généraux de 12 à 20 € / tarifs adhérent·es de 10 à 15 €

Après avoir intégré l’École nationale supérieure des arts et technique du Théâtre de Lyon au département Jeu, Kayije Kagame est repérée par Robert Wilson et participe au Watermill International Summer Program ainsi qu'à plusieurs de ses productions. Elle est auteure de performances, de pièces sonores, de films ou encore d'installations qu'elle présente en Suisse et à l'étranger. Elle joue aux côtés de Damiaan de Schrijver (tg STAN) et Matthias de Koning (Maatschappij Discordia) dans la pièce Rambuku, accueillie à Garonne en janvier 2022.
Côté cinéma, Alice Diop confie à Kayije Kagame le rôle principal d'une fiction intitulée Saint Omer et sélectionné en compétition Internationale à la Mostra de Venise en septembre 2022.