Metal Machine Music

Lou Reed / Ensemble zeitkratzer

Musique
présenté avec le GMEA Centre de création musicale Albi – Tarn, dans le cadre de son festival riverrun
3oct
billet
lundi 3 octobre 2022 / 20:00 / 1h

En adaptant cette pièce pour un ensemble instrumental, zeitkratzer réussit le tour de force de renouveler et d’enrichir l’écoute d’une musique pensée pour l’inconfort, et d’en révéler les secrets.

 

Le cycle d’essorage d’une machine à laver a plus de variations mélodiques que le bourdon électronique qu’est Metal Machine Music. Greg Kot, MusicHound Rock, 1999

En 1975, à peine un an après avoir atteint les sommets des hit-parades avec l’album Sally Can’t Dance qui lui ouvre un destin de pop star, Lou Reed remet à sa maison de disques RCA Records les bandes de Metal Machine Music : une heure de feedback et de bruit continu. Invendable. Le double-album, qui est régulièrement cité parmi les pires disques de l’histoire du rock, est décrit au mieux comme une provocation, au pire comme un suicide artistique. Un acte fort en tout cas, qui sort brutalement le feedback du champ de la musique d’art pour le faire entrer dans celui de la musique disponible en grandes surfaces.
Quand en 2001 Lou Reed est contacté par le compositeur berlinois de l’ensemble zeitkratzer, Ulrich Krieger, qui lui parle d’une transcription de Metal Machine Music sur partitions pour un ensemble instrumental, il peine à y croire. Ils monteront ensemble, avec l’ensemble zeitkratzer, la toute première version scénique intégrale du disque.
En adaptant cette pièce pour un ensemble instrumental, et orientant l’orchestration vers tout ce qui change, évolue, dans ce long magma bruitiste, zeitkratzer, ensemble dirigé par Reinhold Friedl, réussit le tour de force de renouveler et d’enrichir l’écoute d’une musique pensée pour l’inconfort, et, comme passée à la lumière noire, d’en révéler les secrets.

Ensemble zeitkratzer
direction, piano Reinhold Friedl

Frank Gratkowski : clarinette
Nenad Markovic : 
trompette
Matthias Muche : trombone
Maurice de Martin
 : percussions
Elisabeth Coudoux : violoncelle
Ulrich Phillipp : contrebasse
Burkhard Schlothauer
 : violon
Christina Bauer : son

  • tarif généraux de 12 à 20 € / tarifs adhérent·es de 10 à 15 €

zeitkratzer est un ensemble berlinois fondé en 1999 par Reinhold Friedl qui rassemble des musicien·nes et des technicien·nes venu·es de l’Europe entière. Il transcende les genres en entremêlant répertoire contemporain, noise, musique improvisée, rock expérimental, industrial music, folk et musique ancienne, de K. H. Stockhausen à Laurie Anderson ; et s’applique à mettre de la joie dans la « nouvelle musique », préférant au ronron académique une approche d’innovation radicale.

Né à New York en 1942, Lou Reed est un auteur-compositeur et interprète américain, ancien membre du groupe The Velvet Underground et figure de la scène rock internationale. Découvert dans The Velvet Underground aux côtés de Sterling Morrison et John Cale, Lou Reed se consacre à une carrière solo dès la fin des années 60. Alternant entre succès internationaux (Transformer, produit par David Bowie et Mick Ronson, Rock’n’Roll Animal) et échecs commerciaux (Metal Machine Music), navigant entre influences glams et psychédéliques, heavy metal et rock bruitiste, ses albums sont tantôt décrits comme provocateurs, avant-gardistes ou prodigieux. Décédés en 2013, Lou Reed demeure une icône du rock des années 1970.

  • Logo GMEA