Les dimanches de Monsieur Dézert + Construire un feu

une soirée, deux spectacles

Lionel Dray / Sylvain Creuzevault

Théâtre
4mar>11mar
billet
mercredi 4 mars 2020 / 20:00
jeudi 5 mars 2020 / 20:00
vendredi 6 mars 2020 / 20:30
samedi 7 mars 2020 / 20:30
mardi 10 mars 2020 / 20:00
mercredi 11 mars 2020 / 20:00

Les Dimanches... 1h / Construire... 35 min / entracte de 20 min

LES DIMANCHES DE MONSIEUR DÉZERT, Lionel Dray d'après Jean de la Ville de Mirmont

Sur le mur fleuri de la cuisine de Monsieur Dézert, trône une assiette ornée du proverbe suivant : « Faute de soleil sache mûrir dans la glace ». Mr Dézert mûrit donc dans sa vie d’employé de bureau, au fond d’un quelconque couloir à gauche ou à droite. Sans malheur ni bonheur, il patiente en bon lunaire que la mort le conduise vers de nouvelles aventures. Dans ce spectacle, il est question de cinéma, du grand jeu concours de l’été, d’apocalypse, d’hyènes et d’âme. En 1914, avant de mourir dans les tranchées de la première guerre mondiale, de Mirmont alors âgé de 27 ans, écrit une courte nouvelle sur, dit-il, rien

CONSTRUIRE UN FEU, Sylvain Creuzevault d'après Jack London

Sylvain Creuzevault inaugure un travail sur des formes qu’il présente comme des « peintures animées », des « natures vives » mettant en scène des individus face à des espaces naturels hostiles. A l’origine, il y a le besoin d’exposer avec un minimum de mots les peines que nous nous infligeons et qui nous traversent, en présentant des hommes et des femmes qui « affrontent la nature comme châtiment ». Cette pièce s’inspire de Construire un feu, de Jack London, de la seconde version de la nouvelle, celle qui finit mal, même si son très beau sous-titre : « Ne voyagez jamais seul » vient, lui, de la première. Nous y voyons un homme et un chien aux prises avec un espace naturel, le territoire du Yukon, dans le Nord-Ouest canadien, par – 75°C. Une grande étendue blanche sur laquelle se détache la bleuté d’épicéas aux branches retombées. Un lieu inhabitable, presque impossible à traverser seul, mais auquel certains doivent nécessairement se confronter.

 

LES DIMANCHES DE MONSIEUR DÉZERT
un spectacle de et avec Lionel Dray
scénographie Jean-Baptiste Bellon
costume Gwendoline Bouget
production, diffusion Élodie Régibier
production Le Singe

CONSTRUIRE UN FEU
d’après la nouvelle de Jack London
une pièce de la série Les Tourmentes
mise en scène Sylvain Creuzevault avec Frédéric Noaille et Alyzée Soudet
scénographie Jean-Baptiste Bellon
costumes Gwendoline Bouget
masques Loïc Nébréda
son Michaël Schaller
lumières Gaëtan Veber
production, diffusion Élodie Régibier
production Le Singe
coproduction Scène nationale Brive-Tulle, théâtre Garonne – scène européenne, Toulouse, Mc93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny, Festival d’Automne à Paris

  • Tarifs de 10 à 25€

Après des études au CNSAD, Lionel Dray joue dans les spectacles Jeanne Candel dont Robert Plankett et Demi-Véronique. Il travaille depuis 2013 dans les créations de Sylvain Creuzevault, Le Capital et son Singe (2014), Angelus Novus AntiFaust (2016), Les Tourmentes et Banquet Capital (2018).

Sylvain Creuzevault, cofondateur de la compagnie D’ores et déjà, a présenté au théâtre Garonne Notre terreur (2010), Le Capital et son Singe (2014), Angelus Novus Antifaust (2016) et Les Démons d’après Fédor Dostoïevski au ThéâtredelaCité (2019). Depuis 2016, il est installé à Eymoutiers, en Haute-Vienne, où il transforme d’anciens abattoirs en lieu de théâtre avec le groupe Ajedtes Erod.