Encantado

Lia Rodrigues

Danse
coproduction / production déléguée de la tournée française
2fév>4fév
[dans le cadre du festival ICI&LÀ]
billet
jeudi 2 février 2023 / 20:00 / 1h
vendredi 3 février 2023 / 20:30 / 1h
samedi 4 février 2023 / 20:30 / 1h

Encantado est né du désir d'utiliser la magie et l'incantation pour guider notre processus créatif dans ce moment dramatique que nous traversons au Brésil. Comment enchanter nos peurs et nous mettre dans le collectif ? Comment enchanter nos idées et nos corps en les transformant en images, danses et paysages ?
Lia Rodrigues

Traduit en français, « encantado » est synonyme d'émerveillement, d'éblouissement ou de fascination. Au Brésil, ce sont aussi des entités qui appartiennent aux manières afro-américaines de percevoir le monde : les encantados, animés par des forces inconnues, se déplacent entre ciel et terre, dans les jungles, sur les rochers, dans les eaux douces et salées, dans les dunes, dans les plantes, les transformant en lieux sacrés. Ils traversent le temps et transmutent dans la nature. Il n'y a aucun moyen de séparer l’encantado de la nature ou la nature de ces êtres. C’est pourquoi tout ce qui menace la vie sur la planète impacte leur existence.
Résolue à nous interpeler en nous faisant vivre une expérience comme à chacun de ses spectacles, Lia Rodrigues propose avec les onze encantados (impossible de les nommer autrement) de sortir de la torpeur en ces périodes sombres et d’aller à la rencontre de toute sorte d’êtres vivants.
Par une mutation opérant sous nos yeux, la multitude de créatures révèle un paysage oublié, primitif, chargé en force et en plaisir. Et chacune éveille nos natures insoupçonnées, multiples, puissantes et surtout extrêmement gaies. Dans cet enchantement, les valeurs données aux choses depuis des siècles s’agglomèrent en un mouvement permanent, et l’ordre n’est plus. Lia Rodrigues a le don nourricier. Abordant des sujets graves au fil de ses pièces, elle génère sans fin la force d’y résister.

 

création Lia Rodrigues
danse et création en étroite collaboration avec Leonardo Nunes, Carolina Repetto, Valentina Fittipaldi, Andrey da Silva, Larissa Lima, Ricardo Xavier, Joana Lima, David Abreu, Matheus Macena, Tiago Oliveira, Raquel Alexandre
assistante à la création Amalia Lima
dramaturgie Silvia Soter
collaboration artistique, images Sammi Landweer
création lumières Nicolas Boudier
régie générale, lumière Magali Foubert, Baptistine Méral
bande sonore extraits de chansons de scène du PEUPLE GUARANI MBYA / Village de Kalipety do T.I. territoire indigène – Tenondé Porã, chanté et joué pendant la manifestation des Indigènes à Brasilia en août 2021 pour la reconnaissance de leurs terres ancestrales en péril.
Mixage Alexandre Seabra

production projet Goethe-Institut, Claudia Oliveira
coproduction Chaillot – Théâtre national de la danse, Paris, Le CENTQUATRE, Paris, Festival d’Automne à Paris, Scène nationale Carré-Colonnes, Bordeaux Métropole, Le TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers – scène nationale du Sud-Aquitain, La Coursive – scène nationale de La Rochelle, L’Empreinte – scène nationale Brive-Tulle, Théâtre d’Angoulême – scène nationale, Le Moulin du Roc – scène nationale à Niort, la Scène nationale d’Aubusson, OARA – Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux, Le Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles, Theaterfestival, Basel, HAU Hebbel am Ufer, Berlin, Festival Oriente Occidente, Roveretto, Theater Freiburg, Julidans, Amsterdam, Teatro Municipal do Porto, Festival DDD – dias de dança, Lia Rodrigues Companhia de Danças, Association Lia Rodrigues (France)
avec le soutien de Redes da Maré e Centro de Artes da Maré, les partenaires du FONDOC (Occitanie) ainsi que du Fonds international de secours pour les organisations de la culture et de l’éducation 2021 du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, le Goethe-Institut et d’autres partenaires

  • tarifs généraux de 12 à 20 € / tarifs adhérent·es de 10 à 15 €

De formation classique, Lia Rodrigues fonde en 1977 le Grupo Andança à São Paulo, puis s’installe en France et intègre la compagnie de Maguy Marin. De retour au Brésil en 2004, elle crée la Lia Rodrigues Companhia de Danças à Rio de Janeiro, dans la favela de Maré. Depuis, son travail prend appui sur les actions artistiques et pédagogiques qu’elle pilote dans la favela où elle a créé, avec l’association Redes da Maré, le Centre des arts et l’École libre de danse. Son but : démocratiser l’accès à l’art pour tous ceux qui vivent en état de vulnérabilité.

  • logo FONDOC
  • Logo La Place de la Danse