Remaining Strangers

Simone Aughterlony

Nouvelle-Zélande / Suisse
Théâtre / Danse
Première en France
20mai>21mai
billet
vendredi 20 mai 2022 / 21:00 / 1h40
samedi 21 mai 2022 / 19:00 / 1h40

Sur scène, deux interprètes (dont un caméléon), le musicien Hahn Rowe, et tout le public : proche de la chorégraphe Meg Stuart, la Néo-Zélandaise Simone Aughterlony imagine avec Remaining Strangers un intriguant rituel d’hospitalité, partagé au fil du spectacle par tous les spectateurs.

Comment préserver cette antique notion d’accueil dans les multiples crises que notre monde traverse ? Xenia, concept d’hospitalité de la Grèce antique, et son corollaire espéré Xenophilia, (amour de l’inconnu), guident les protagonistes de Remaining Strangers.
Au moyen très simple de chaises de réception et de micros, les artistes Jen Rosenblit et Nic Lloyd, accompagnés du musicien Hahn Rowe, vous invitent à une soirée mouvante où le déroulé du spectacle impose au public de constamment déplacer ses assises. Quitte parfois à isoler quelques spectateurs... Une exploration en actes de la dynamique hôte / convive qui soulève la question de ce désir qui nous pousse à vouloir accueillir l’Autre –, mais nous en décourage aussi, dès que l’intérêt du groupe disparaît, faisant de cet Autre un étranger...

Les 20 et 21 mai, possibilité de voir Gardien Party (au musée des Abattoirs) et Remaining Strangers (au théâtre Garonne) dans une même soirée, au tarif de 18 €. Réservez votre soirée composée ici.

Xenia, a concept of hospitality from ancient Greece, and its expected corollary Xenophilia, (love of the unknown), guide the protagonists of Remaining Strangers.

How to preserve this ancient notion of hospitality in the multiple crises that our world is going through? Using very simple reception chairs and microphones, the artists Jen Rosenblit and Nic Lloyd, accompanied by the musician Hahn Rowe, invite you to a moving evening where the unfolding of the show requires the public to constantly move their seats. Sometimes, if it even means isolating a few spectators... An ongoing exploration of the host / guest dynamic that raises the question of this desire that drives us to want to welcome the Other – but also discourages us from doing so, as soon as the interest of the group disappears, making the Other a stranger...

On May 20th and 21st, possibility to see Gardien Party and Remaining Strangers, in the same evening, for 18 €.

Avec le soutien de Pro Helvetia

performance et création Jen Rosenblit, Gary Wilmes
concept & Direction Simone Aughterlony
musique Hahn Rowe
conseil dramaturgique Saša Božic, Jorge León, Felipe Ribeiro
scénographie Thibault van Craenenbroeck
costumes Nathalie Pallandre, Thibault van Craenenbroeck
création lumières Joseph Wegmann
direction technique Marie Prédour
production Sina Kießling
production Verein für allgemeines Wohl
coproduction HAU Hebbel am Ufer - Berlin,  Arsenic Centre d’art scénique contemporain - Lausanne, Gessnerallee - Zurich

  • Tarif unique : 12 €

  • Les 20 et 21 mai, possibilité de voir Gardien Party et Remaining Strangers dans une même soirée, au tarif de 18 €
    En anglais, traduit en direct

Simone Aughterlony, née en 1977 est une artiste indépendante basée à Zurich et Berlin, travaillant principalement dans le domaine de la danse et de la performance. Elle a collaboré avec de nombreux artistes dont Meg Stuart/Damaged Goods, Forced Entertainment et Jorge León. En 2001, elle danse notamment dans Alibi, présenté à Garonne et depuis 2004, elle monte ses propres projets. À partir de 2013, elle participe à une trilogie de duos : Show and Tell, After Life et Supernatural (présenté à Garonne en 2016) qui explorent les états existentiels du corps. Sa pratique artistique se focalise sur le potentiel de transformation des corps, et sur tout ce qui peut être pensé en termes chorégraphiques. Elle nourrit un intérêt personnel pour ce qui relève de l’humour et du mystère du désir, dans leur propension à alimenter la dimension politique de la performance. En 2015, elle a co-signé avec Jorge Léon, Uni*Form (présenté à Garonne en 2017). Elle a reçu le Prix suisse de la danseuse exceptionnelle de l’année 2015. En 2017, elle crée Biofiction, qui interroge notamment le regard pornographique.  En 2019, elle crée Maintaining Stranger, qui explore les notions de rencontres et d'intimité dans un espace désertique.