Rencontre avec Polina Panassenko

Le 8 novembre à la librairie Ombres blanches, autour de son livre Tenir sa langue

Le Voyage d'hiver / Tenir sa langue

Constellation Fanny de Chaillé n°1

Georges Perec / Fanny de Chaillé / Polina Panassenko

lectures performances
7jan
billet
samedi 7 janvier 2023 / 20:00 / 1 h 30

Actrices et autrices, elles ont une passion commune pour la langue et ses possibles. Fanny de Chaillé « traduit » Le Voyage d’hiver de Perec. Polina Panassenko met en voix son premier roman : Tenir sa langue.

  • Le Voyage d'hiver de Georges Perec / Fanny de Chaillé - durée 30'

Lecture performance d'une version synonymique d'un texte de Georges Perec

À l'origine, un texte de Georges Perec découvert par hasard, peu connu, et une idée incongrue : retranscrire intégralement ce texte avec des synonymes. Durant sa performance, Fanny de Chaillé lit à haute voix la version synonymique tandis que le texte original de Perec défile simultanément sur un écran.
À la fois rigoureusement respecté et joliment trahi, le sens du texte s'en trouve perturbé ou enrichi, la perception du public basculant constamment entre les deux versions. De plus en plus rapidement, une course folle s'établit entre le texte dit et celui qui est donné à lire, jusqu'à sombrer dans une jouissive confusion, qui laisse chacun·e réinventer pour soi-même sa propre version alternative du Voyage d'hiver.
 

  • Tenir sa langue de Polina Panassenko - durée 55'

Lecture par l'auteure
Regard extérieur Fanny de Chaillé
Musique Rémy Poncet

Elle est née Polina mais en France elle devient Pauline. Quelques voyelles et tout change. À son arrivée, enfant, à Saint-Étienne, au lendemain de la chute de l’URSS, elle se dédouble : Polina à la maison, Pauline à l’école. Vingt ans plus tard, elle vit à Montreuil. Elle a rendez-vous au tribunal de Bobigny pour tenter de récupérer son prénom.
Drôle, tendre, frondeur, ce premier roman est construit autour d'une vie entre deux langues et deux pays. D’un côté, la Russie de l’enfance, celle de la datcha, de l’appartement communautaire, des grands-parents inoubliables et de Tiotia Nina. De l’autre, la France, celle de la materneltchik, des mots qu'il faut conquérir et des Minikeums.

> Et aussi...

Georges Perec / Fanny de Chaillé
A fascinating reading/performance of a synonymic version of a text by Georges Perec. During the performance Fanny de Chaillé reads the text out loud while Perec’s original text scrolls down on a screen. De Chaillé reads her text faster and faster while Perec’s original moves faster as well until it becomes impossible to keep up with the written and alternative version and the audience is left to enjoy their own alternative version.

Tenir sa langue / Polina Panassenko
A performed reading that tells the tale of an enchanted forest that becomes a place of anguish and a witch becomes seductive. Once upon a time, a little girl named Polina, moved to France with her parents and her older sister to a place like Disneyland. The story follows the young Paulina as she learns the language and the idiosyncrasies of the French. The French government forces her to use and keep her French name, Pauline. She refuses and goes to court. She will not hold her tongue.

Le Voyage d'hiver, lecture performée : Fanny de Chaillé 
Tenir sa langue, lecture performée : Polina Panassenko

  • Tarif soirée : 15 € / 12 € tarif adhérent·es

Chorégraphe et interprète, Fanny de Chaillé crée des pièces depuis une vingtaine d’années, questionnant sans relâche le dispositif théâtral. « J’ai fait le choix du théâtre, persuadée que l’art a des fonctions utiles au développement de l’individu et qu’une oeuvre a le pouvoir de bouleverser une vie. » À Garonne, elle a présenté Le Voyage d’hiver (2005) et Les Grands (2018). Elle a par ailleurs fait la mise en scène de Gradiva de Stéphanie Fuster (2021).

Polina Panassenko est écrivaine et comédienne. Elle a joué notamment dans Le Choeur de Fanny de Chaillé. Sa voix donne à entendre le récit hors du commun d’une naissance, puis d’une renaissance. Tenir sa langue (Polina Panassenko) est à paraître le 19 août 2022 aux éditions de l’Olivier.